Expos
[Bruxelles] Découvrir le musée de l’érotisme et de la mythologie (MEM)

[Bruxelles] Découvrir le musée de l’érotisme et de la mythologie (MEM)

08 juin 2015 | PAR Yaël Hirsch

C’est en visitant l’exposition Kama Sutra à la Pinacothèque de Paris et en voyant le nombre d’estampes japonaises et indiennes prêtées par le Musée de l’érotisme et de la mythologie (MEM) de Bruxelles que nous avons eu vent de l’existence de cet extraordinaire musée de collectionneur. Nichées au creux de la place du Sablon, au cœur de la Bruxelles monumentales, les collections érotiques et mythologiques réunies par le Dr Martens invitent depuis l’année 2012 à un tour du monde du désir et du sexe, sur 3 étages. Précieux et unique.

[rating=4]

Ils sont peu nombreux dans le monde, les musées dédiés à l’érotisme et/ou au sexe. Depuis 2012 et grâce à un médecin qui collectionne les objets érotiques depuis qu’il a 17 ans, le MEM accueille bruxellois et public international, non loin des Musées Royaux.

En 3 étages, l’on vogue de la Mésopotamie à des dessins d’aujourd’hui, en passant par des sextoys (godemichés, boules de geisha, pommeau de cannes avec phallus ou vagin…)de toutes les nations, des objets au dessins graveleux venus de France et de Belgique aux 19ème et au 20ème siècle, des shunga (estampes érotiques japonaises), des dessins chinois évocateurs et des gravures de Félicien Rops ou des trompe l’oeil pop faits de culottes signées Joël Moens de Hase.

Il y a même un preservatif du début du 19ème siècle, où l’on peut voir une scène érotique raffinée… Alors que les œuvres sont rassemblées selon le goût de notre hôte et jamais avec la rigidité d’une chronologie qui serait insensée, les collections bougent au gré des prêts et des nouvelles acquisitions. Et sont toujours expliquées avec des plaquettes disertes, à suivre dans chaque salle.

Une à deux fois par an, le musée prévoir également des expositions temporaires.

Un passage obligé pour les curieux et les amateurs d’érotisme lorsqu’ils passent par la capitale belge…

Rue Sainte-Anne, 32, Bruxelles, Belgique, +32 2 514 03 53, Ouvert le lundi, jeudi et vendredi de 14h à 19h, Samedi et dimanche de 11h à 17h30. Ticket : 10 €.

visuels : page facebook du musée et YH

« La vie conjugale », un roman de moeurs viennois écrit en hébreu par David Vogel
Gagnez 3×2 places pour Maestro + Blind Digital Citizen + Yan Wagner au Badaboum le 20 juin
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture