Expos
3 grandes expositions Picasso à Toulouse, Madrid et Las Vegas

3 grandes expositions Picasso à Toulouse, Madrid et Las Vegas

03 août 2015 | PAR Hakim Akcha

La période estivale de cette année 2015 sera marquée par plusieurs expositions Picasso, disséminées de part le monde. Avis aux amateurs globe-trotters…

I – Toulouse : Picasso, Les 50 ans d’un don. 

À l’occasion du cinquantième anniversaire du don de Picasso au musée toulousain, ce dernier organise l’exposition depuis le 30 Janvier 2015. Absente pendant près de deux ans, l’oeuvre phare du musée, La dépouille de Minotaure  en costume d’Arlequin (1936) retourne entre les murs de l’Abattoir. Conçue à l’origine pour le 14 Juillet, la pièce de théâtre de Romain Rolland, Picasso peint cette oeuvre avec l’aide de Luis Fernandez en 1936. L’oeuvre est d’abord prêtée au musée pour ensuite être généreusement offerte par l’artiste voyant l’intérêt des amateurs de peintures devant sa toile. C’est autours de cette toile que s’est construit le musée et c’est un bel hommage que les Abattoirs proposent à la mémoire du génie de Picasso.

Encore visible jusqu’au 30 Août 2015 au musée des Abattoirs de Toulouse.

II – Madrid :  Dix Picassos venant du Kunstmuseum Basel.

Le Museo del Prado propose une exposition pour le retour de certaines des plus belles et importantes toiles de l’artistes Picasso. On y trouve ainsi la fin de la période bleue et rose de l’artiste, ses débuts dans le cubisme synthétique ou encore son retour au néoclassicisme après son expérience de la guerre. Cet ensemble de chefs-d’oeuvre refonde les liens animés entre le Prado et l’artiste basé sur une réflexion artistique des oeuvres des grands artistes de la Renaissance et de l’époque Baroque.

Jusqu’au 14 Septembre 2015 au Museo del Prado.

III – Las Vegas : Picasso: Créatures et Créativité. 

En partenariat avec les Archives de Claude Picasso, la Bellagio Gallery of Fine Art propose une exposition réunissant pas moins de 43 oeuvres cubistes de l’artiste. Il faut ainsi compter sur dix-neuf lithographies, treize pyrogravures, huit peintures et trois plaques. Chacune de ses oeuvres, conçues entre 1938 et 1962, proposent une facette différente des étapes de la vie du célèbre peintre espagnol autours d’un même sujet : la figure humaine. La pièce maîtresse étant « Le Profil d’une Femme aux Cheveux Bleus » (1938) étant encore inconnue du grand public.

Jusqu’au 10 Janvier 2016 à la Bellagio Gallery of Fine Art.

Visuel : © Pablo Picasso, La dépouille du Minotaure en costume d’arlequin, 1936. Autrement connue sous le titre de Rideau de scène pour le 14 Juillet de Romain Rolland.

© Pablo Picasso, Arlequin assis, guile sur toile, 130,2 x 97,1 cm, 1923, Kunstmuseum Basel.

© Pablo Picasso, Profile d’une Femme aux Cheveux Bleus, 1938, Bellagio Gallery of Fine Art.

SoundCloud, au bord du gouffre financier ?
Londres consacre une première grande rétrospective à Ai Weiwei
Hakim Akcha

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *