Arts

Dominique Issermann morcelle la naïade Casta à la MEP

Dominique Issermann morcelle la naïade Casta à la MEP

26 janvier 2012 | PAR Yaël Hirsch

A l’occasion de la sortie du livre « Laetitia Casta » par Dominique Issermann (Xavier Barral), le MEP expose le résultat de trois jours de shooting du Top modèle par la photographe de mode dans les thermes de Vals. Un tango à deux femmes qui se veut le dernier travail argentique de la photographe. Jusqu’au 25 mars 2012.

Après son travail sur le mannequin Anne Rohart dans les années 1980, Dominique Issermann s’attaque à la muse Casta. C’est parfois une ombre porté du bras, parfois un morceau du corps. Dominique Issermann morcelle la sculpturale Laetitia Casta dans ce travail d’ombres et de buée. Alanguie sur le bois d’un sauna, immortalisée en apnée sous l’eau, Laetitia Casta offre ses cheveux, sa chute de reins, ses fesses, ou son visage aux lèvres pulpeuses à l’objectif. Tout est toujours floué, élégant, strié d’ombres. Une ambiance mythologique et aqueuse qui forme une symphonie quasi géométrique. Du nu beau mais pas forcément sensuel.

photo : © Dominique Issermann

Wonderful World, de Nathalie Béasse : un spectacle en morceaux
Youssef Nabil en 50 photos à la MEP
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “Dominique Issermann morcelle la naïade Casta à la MEP”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *