Design
Les Designer’s Days deviennent les D.Days, et demain… ?

Les Designer’s Days deviennent les D.Days, et demain… ?

04 avril 2013 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Avant la semaine du design durait quatre jours. Quatre jours géniaux à courir Paris et Pantin à la découverte du fil tissé par les organisateurs, allant de petites galeries en hauts lieux de la création du design. Changement de direction, changement d’ampleur, les Designer’s Days deviennent les D’ Days, un véritable festival.

Alain Lardet passe la main après douze ans de bons et loyaux services. La transmission est allée en direction de René Jacques Meyer qui donne le ton dès sa prise de parole lors de la très courue conférence de presse de ce matin : « Mon modèle est le festival d’Avignon, et j’ai voulu appliquer ce modèle aux designers day’s, c’est à dire en faire un lieu d’échange pour faire circuler la Création.

Le festival donc, se déroulera sur une semaine, du lundi 4 juin au dimanche 9 juin, le vrai changement est là. Les villes ne changent pas, on se concentre toujours sur trois zones : rive gauche « berceau de la manifestation », rive droite, branchée plutôt jeune création et Pantin, riche en « Fabriques » comme a pu le souligner Gérard Cosme, président d’Est ensemble.

Sur le fond, comme chaque année, un thème après Identités en 2012 l’édition 2013 jouera la carte de l’espoir avec Et demain…, trois petits points comme une ouverture, un appel à l’empathie et au travailler ensemble.

Cette année seront mis en avant la pluralité des métiers qui entourent la création d’un objet et les échanges nécessaires, par exemple entre un désigner et un industriel.

Logo-Designers-days-2013

Et demain… se placera dans le futur du Design, discipline en perpétuelle évolution. Parmi les temps forts évoqués, on notera un habillage des jardins du Palais Royal par les élèves de l’Ecole Estienne ou des speed dating entre désigners et entreprises. Toutes les identités seront là, dont certaines révélées en 2012, telle la Dynamo de Pantin qui sera d’ailleurs l’un des trois points de ralliement.

Le programme se fait beau, dense, il est à découvrir ici !

Jean-Luc Martinez, nouveau président-directeur du Louvre
Ecoutez la chronique radio de Toutelaculture sur Aligre.fm
Avatar photo
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration