Design

Jean Michel Frank, une figure mythique des arts décoratifs

29 octobre 2009 | PAR La Rédaction

Cette exposition (la première jamais organisée en France) montre en quelques ambiances le parcours de ce créateur en osmose avec son temps, et en relation étroite avec le surréalisme, Dali, Jean Cocteau, Giacometti et de façon générale avec les intellectuels de l’entre deux guerres.

Le décorateur, cousin d’Anne Frank, mélange les bois précieux (étonnants bois de palmier marquetés en étoile) avec de la paille, du plâtre.

Citons également les magnifiques fauteuils en cuir gainés de la maison Hermès.

Sa vie a été une suite de fêtes et de créations pour ses amis et « grands de ce monde » et de solitude.

Mais, comme son père avant lui, Jean Michel Frank s’est suicidé à New York en 1941.

« Jean Michel FRank, un décorateur dans le Paris des années 30 », jusqu’au 3 janvier, Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, du mardi au dimanche, de 11h à 18h, 5 avenue Marceau, Paris 16e, +33 (0)1 44 31 64 00 .

La fondation

La fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent a ouvert ses portes au public le 10 mars 2004.

Elle constitue le prolongement de l’histoire de la maison Yves Saint Laurent, dont l’activité haute couture a pris fin le 31 octobre 2002.

La fondation s’est fixée trois axes principaux

* La conservation des 5 000 vêtements de haute couture et des 15 000 accessoires, dessins et objets divers qui témoignent de la création d’Yves Saint Laurent durant quarante ans.
* L’organisation d’expositions : mode, peinture, photos, dessins.
* Le soutien d’actions culturelles et éducatives.

Couleurs vives entre les guerres au Musée Marmottan
Parole et Guérison
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *