Arts
Décès de l’artiste Cy Twombly

Décès de l’artiste Cy Twombly

05 juillet 2011 | PAR Yaël Hirsch

L’artiste américain, connu pour ses grandes peintures et ses sculptures blanches qui interrogent la limite entre le figuratif et l’abstrait est mort d’un cancer, ce mardi 5 juillet à Rome. Il avait 83 ans.

Formé dans sa virginie natale, puis à Boston, Edwin Parker Twombly fréquente Robert Rauschenberg et Jasper Johns à New-York dans les années 1950. Comme eux, à sa façon et en « troisième homme », il se démarque de l’expressionnisme abstrait. Poursuivant une formation classique, il déménage en Italie à la fin des années 1950 et fait la navette entre  plusieurs villes italiennes et les États-Unis. Il sculpte de brut en blanc, peint de grandes toiles et dessine également sur papier. Paysages en couleurs tachetant le blanc, ses peintures sont une invitation à la rêverie et à l’imagination.

Twombly a été invité pour la première fois à la biennale de Venise en 1964. En 1968, le musée de Milwaukee lui dédie une première grande rétrospective. La dernière rétrospective internationale de son œuvre a eu lieu à Londres en 2008, soit un an après l’incident du « Phèdre » à Avignon, en 2007, quand l’artiste Rindy Sam a été arrêtée pour avoir embrassée le triptyque de Twombly portant ce titre et y avoir laissé une trace de rouge à lèvres.

Plus de 30 Twombly sont réunis à la Menil Collection de Houston. Twombly a aussi peint le toit de la salle des bronzes du Louvre, inauguré en 2010. Vous pouvez également voir de nombreuses œuvres de Twombly au MOMA, et à la Hamburger Bahnhof de Berlin.

Le ministre français de la Culture, Frédéric Mitterrand, a salué CyTwombly en ces mots, lorsqu’il a appris sa disparition : « Il n’était d’aucune chapelle. Moderne, mais étranger à tout discours de rupture avec la tradition. Ni figuratif, ni abstrait. Seulement génial ».

Quand le cinéma se rit de l’Histoire: ces comédies qui s’attaquent aux mémoires taboues
Portrait de Cat Power
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “Décès de l’artiste Cy Twombly”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


    A propos

    Toute La Culture : Comment choisir ?
    Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

    L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
    Soyez libres… Cultivez-vous !

    Soutenez Toute La Culture