Arts

Décès du couturier franco-tunisien Azzedine Alaia

Décès du couturier franco-tunisien Azzedine Alaia

19 novembre 2017 | PAR Kevin Sonsa-Kini

Le couturier franco-tunisien Azzedine Alaia est décédé à l’âge de 77 ans. Il était l’une des figures atypiques de la mode à Paris.

Le monde perd un grand nom de la mode, Azzedine Alaia s’est éteint le samedi 18 novembre 2017 à l’âge de 77 ans. C’était un couturier de génie très apprécié du milieu de la mode, de la culture et du show-business.

Né à Tunis de parents agriculteurs, Azzedine Alaia a fait ses premières expériences professionnelles chez une couturière afin de financer ses études de sculpture aux Beaux-Arts de Tunis. Il arrive ensuite à Paris pendant la guerre d’Algérie (1954/1962), il est alors sans papiers. Il connaît une certaine notoriété au cours des années 1980 à l’époque la mode est à son apogée. Il est ainsi l’inventeur du caleçon noir moulant, du body ou encore de la jupe zippée dans le dos.

Les hommages se sont succédé à commencer par le couturier Pierre Cardin qui a déclaré: « C’est un couturier de grand talent qui s’en va. Je le connaissais pour son travail. C’est une très triste nouvelle. » L’ancien ministre de la culture Jack Lang s’est confié à son tour sur la perte d’un génie de la mode: « Mon épouse Monique et moi-même avions une admiration et une amitié profondes pour lui. Azzedine savait mieux que quiconque sublimer les femmes. Ils les aimait et elles, en retour, lui vouaient une vénération infinie. Il était un magicien des ciseaux et de la couture. Il sculptait le corps des femmes tel un artiste virtuose et génial. » D’autres personnalités du monde de la culture et du stylisme ont également rendu hommage à Azzedine Alaia notamment la ministre de la Culture, Françoise Nyssen qui s’est exprimée sur son compte Twitter: « Azzedine Alaia était un amoureux de l’art, des artistes et un maître de la mode. Il avait une manière singulière de sublimer les femmes par ses tenues somptueuses. C’était un homme profondément généreux. Il nous manque déjà. Mes pensées vont à ses proches. » De son côté, le créateur américain Marc Jacobs a salué la perte d’« un vrai artiste, un génie et un maître ».

Azzedine Alaia sera inhumé à Sidi Bou Said dans la banlieue Nord de Tunis ce lundi 20 novembre 2017.

Visuel: Madame Le Figaro.fr

« Chaussures(s) à son pied » remixe les contes avec malice, et c’est un délice!
« Dom Juan » par Marie-José Malis : sublime épure, mille possibles
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *