Arts

Art District, la galerie du Royal Monceau ouvre avec une exposition exceptionnelle du collectif russe AES + F

Art District, la galerie du Royal Monceau ouvre avec une exposition exceptionnelle du collectif russe AES + F

11 mai 2011 | PAR Yaël Hirsch

Art District est la galerie de palace de l’avenue Hoche entièrement designé par Philippe Starck. Destinée à accueillir 4 grandes expositions temporaires par an, elle a ouvert ses porte, hier avec un morceau de choix  jamais montré en France: le nouveau projet de l’incontournable collectif russe AES + F : « The Feast of Trimalchio ». Une exposition de grandes photos qui invite à traverser les galeries de l’hôtel pour se rendre en son sein (des seins) : le sublime « Cinéma des Lumières » où le film d’animation d’1h situé au cœur du projet est absolument à voir. Jusqu’au 25 juin 2011.

Visite calme pour ce mardi 10 mai, 11h, heure du vernissage presse de l’exposition de AES + F qui inaugure la district Gallery. Et pourtant : par delà le beauté des nouveaux murs et de la déco de l’hôtel, quel luxe de pouvori rencontrer quasiment seul à seul Evgeny Svyatsky, le génie de conception graphique du collectif. Extrêmement ambitieux et de longue haleine, comme tous les projets de ces artistes, « The Feast of Trimalchio » fait à la fois référence au Satiricon de Petrone et aux tableaux maniérés de Tieppolo. Il a fallu trois ans aux quatre compères pour venir à bout du projet : faire poser 128 acteurs pour les placer après dans des décors de rêves entièrement dessinés. Les suivre photo par photo et en sortir un film d’animation qui ironise sur les « rituels de plaisir ». Et l’autel de ce plaisir contemporain est le resort de vacances de luxe perdu sur une île. Les arrivants viennent du « Nord’ et son américains, européens, japonais, et majoritairement blancs. Prêts à les servir, on trouve des africains et des asiatiques, parés de tous leurs atours exotiques. Mais le festin de Trimalcion est aussi une saturnales où l’ordre des choses est inversé et… pour un temps, les blancs quittent leurs toges vaporeuses et claire pour se mettre à servir les serviteurs. Le film d’animation est simplement époustouflant et parvient à mettre le spectateur parfaitement mal à l’aise.

Il y a toujours chez AES + F ces visages vides et ces gestes mécaniques et répétés, qui, liés au réalisme cru de la photo et en opposition avec le décor en carton-pâte dégage une atmosphère dérangeante d’inquiétante étrangeté. Ici, les 4 russes parviennent à leur summum. Le visiteur commence par les clichés géants tirés du films, et qui en conservent toute la théâtralité, variant sur des thèmes « classiques » de l’Histoire de l’Art avec brio (« Le triomphe de l’Afrique, l’enlèvement d’Europe », « Le massacre des innocents ». Après s’être imprégné de ces clichés, le spectateur est invité à traverser les galeries de l’hôtel et à contempler les photographies préparatoires du film. Puis, une fois entré dans la magnifique salle de projection du Royal Monceau aux fauteuils si beaux et si confortables qu’on aimerait y demeurer, l’on se trouve plongé dans l’animation angoissante et époustouflante de AES + F. Comme dans leur précédent projet sur les enfants soldats « Last Riot » (2005-2007), la beauté est effrayante.  Oscillant entre Mozart et de la techno sombre et menaçante, l’on fait le voyage vers Cythère avec les figurants, alternant les moments partagés de « rituels de plaisirs » devant ces beaux corps bien soignés, et les ombre de châtiments qu’il faut bien endurer pour payer ces plaisirs en monnaie sonnante et trébuchante.

Ce moment intense de réflexion sur le plaisir et la peur se prolonge à volonté la « Librairie des Arts », où des portfolios permettent de revoir des images du festin, et où un catalogue spécial a été conçu et peut être acheté.

Vous l’aurez compris, il faut absolument aller voir l’exposition « The Feast of Trimalchio » et surtout organiser sa visite de manière pouvoir voir une projection du film. Réservez à : artdistrict@royalmonceau.com
Dates de projection : Mercredi 18 mai, Samedi 28 mai, Mercredi 1ier juin, Mercredi 8 juin, Samedi 18 juin, et Mercredi 22 juin à 17h30.

visuel : « The War od the Worlds », 2010, Digital Collage, C-Print, Plastification, 205×290 cm

Aux beaux jours, le Ritz propose ses DJ Sets en terrasse, sooo chic!
« USA 1972 » de Ian Hunter, un « meilleur bouquin jamais écrit sur le rock » fort ennuyeux
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : yael@toutelaculture.com

2 réflexions au sujet de « Art District, la galerie du Royal Monceau ouvre avec une exposition exceptionnelle du collectif russe AES + F »

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *