Architecture

Visite des toits du Palais de la Porte Dorée lors des journées du patrimoine 2016

Visite des toits du Palais de la Porte Dorée lors des journées du patrimoine 2016

17 septembre 2016 | PAR Sandra Bernard
A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine 2016, le Palais de la Porte Dorée, regroupant un aquarium tropical et le Musée de l’Immigration, propose pour la première fois depuis l’inauguration du bâtiment en 1931, de visiter les toits du bâtiment.
Le Palais de la Porte Dorée, construit pour l’Exposition Coloniale de 1931, est un chef-d’oeuvre de l’architecture Art Déco conçu par l’architecte Albert Laprade. Particulièrement impressionnant avec sa façade entièrement sculptée glorifiant les richesses et l’abondance des anciennes colonies avec, à gauche de l’entrée principale, l’Afrique, et à droite, l’Asie, il est tout aussi remarquable dans son architecture intérieure avec ses toits en pyramide ou à lanternons permettant un éclairage zénithale en lumière naturelle toute la journée. Il est classé monument historique depuis 1987.
Ces particularités sont particulièrement visibles depuis le toit du bâtiment qui a su faire de ses contraintes techniques des atouts. L’on accède au toit par un petit escalier de service en colimaçon qui aboutit juste à côté de l’ancien « château d’eau » de l’aquarium tropical. De là, il est possible de voir les lanternons donnant sur les salles d’expositions permanentes et temporaires et surtout sur les trois fameuses pyramides à étages d’où provient cet éclairage doux si particulier de la salle du « Forum ». Elles s’inspirent des toits khmers d’Angkor.
Le toit offre également une vue imprenable sur tout l’est parisien et sur Vincennes puisqu’il est possible de voir le célèbre rocher en béton du parc zoologique de Vincennes ou encore le lac Daumesnil.
Le toit, avec ses larges rebords, est accessible à une bonne partie des personnes souffrant de vertiges. Toutefois, les nombreuses dénivellations imposent une condition physique correcte. Il faut être capable d’enjamber des obstacles d’une vingtaine de centimètres de haut ou de large. En outre, bien que la visite se fasse en petit groupe et encadrée par un conférencier et un membre de l’équipe de prévention des risques, il est interdit de courir ou de grimper sur les rebords du toit ou des lanternons. Les chaussures à talons sont également déconseillées.
Pour information, actuellement, un bâtiment hôtelier est en cours de construction à quelques mètres du musée (moins de 500m comme le prévoit la loi de protection des monuments nationaux). Celui-ci, une fois terminé, bouchera la vue vers le lac. D’autre part, pendant les journées du patrimoine, l’intégralité des expositions du bâtiment sera gratuite.
L’Opéra Comique dévoile sa programmation 2017 : ouverture, transmission et nouveautés sont au rendez-vous
[test] God Eater 2 Rage Burst + Resurrection
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *