Arts
Anne Brouillard à l’Art à la page

Anne Brouillard à l’Art à la page

18 octobre 2011 | PAR Laetitia Le Moine

Récemment installée rue Servandoni, à quelques encablures de la place St Sulpice, la galerie l’Art à la page est un havre de paix où le temps ne semble pas avoir de prise. Entièrement dédiée à l’illustration jeunesse, la galerie s’attache depuis plus de 20 ans à promouvoir ses artistes et leur art au travers d’expositions itinérantes et temporaires. Et c’est dans ce nouvel espace sobre et chaleureux où trônent dès l’entrée canapé et lumière tamisée au plafond, que la galerie nous murmure de ralentir et de prendre du plaisir. Un lieu intime, certes, mais qui ne s’adresse pas qu’aux connaisseurs. Il suffit de pousser la porte… Ce mois-ci et jusqu’au 20 novembre, la galerie accueille les originaux de l’illustratrice belge Anne Brouillard au sein d’une exposition intitulée « Lieux réels, lieux imaginaires ». Figure incontournable de la littérature jeunesse, elle nous dévoile ici des oeuvres inédites qui lui sont chères.

Déambulant d’une pièce à l’autre, le visiteur se laissera séduire par l’apparente sérénité de ces lieux et de ces paysages peints à l’encre de chine ou travaillés à l’encre et aux crayons de couleur. Endossant l’habit du citadin, le visiteur se confrontera aux lieux vus, fantasmés et chéris par l’illustratrice : des bâtiments en briques, des intérieurs aperçus furtivement au détour d’une promenade, des maisons nichées au bord de l’eau ou encore des espaces verdoyants… Autant de lieux à parcourir avec attention car l’artiste nous convie dans ses souvenirs et ses rêveries avec une infinie douceur. Si l’on retrouve toute la poésie et la force de son trait présents dans ses albums, cette dernière montre ici un aspect de son travail plus personnel. De quoi contenter tous les publics…

A disposition, les livres de l’illustratrice permettront à celles et ceux qui ne la connaissent pas encore de découvrir toute la richesse et l’étendue de son travail. Et pour les amoureux de son œuvre, la galerie l’Art à la page a réalisé un très beau livret de l’exposition reprenant la majorité de ses dessins exposés et disponible à la vente.

 

La cinémathèque découpe Fritz Lang et son chef d’oeuvre, Metropolis
Le Pradey, un nouveau boutique hôtel aux pieds du Louvre qui rend hommage à Paris
Laetitia Le Moine

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *