Arts

A la fondation Mona Bismarck, Matisse grave les lignes

30 novembre 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

La très belle fondation Mona Bismarck présente à partir de demain une rétrospective autant inattendue que réussie « Une autre langue Matisse et la gravure ». L’entrée est libre.

La gravure est considérée comme le parent pauvre de l’art nous raconte, sirotant un café noir, le petit fils de Matisse, Claude Duthuit, qui a le sens des mots et des formules. Reproductions, lithographies…cela sonne faux. Cette exposition veut réhabiliter le genre comme un art en soi.

Devant nous trois belles salles aux plafonds immenses où les visages tant connus de Matisse se découvrent. Les traits épais des aquatintes s’opposent la finesse des lignes des gravures à la pointe sèche. Toutes les œuvres ont en commun le rêve et l’univers onirique de Matisse.

Les trois salles nous font voyager des têtes de personnages rêveurs aux univers des grandes odalisques. L’apothéose est atteinte par la série des linogravures qui présentent des traits blancs sur fond noir.

Des visages et des corps, pour emprunter le titre que Le Louvre offre à Chéreau, aurait pu aussi être le nom de cette exposition. Des corps dormants, des visages dont les yeux sont des lignes , des siestes dans un jardin. Des visages d’hommes et de femmes d’église aussi ajoutent à cette rétrospective ce sentiment d’apaisement et de plénitude.Ces 104 estampes viennent raconter un autre Matisse, ni celui des collages , ni celui des couleurs vives. Un petit chef d’œuvre à découvrir d’urgence.

Du 1er décembre au 15 fevrier, 34, avenue de New-York, 75116 Paris 16, M Iena, de 12h00 à 18h30 du mardi au samedi, entrée libre

(c) Duthuit

Mondrian De Stijl, la découverte entre les lignes de l’architecture en peinture
La Mode s’expose au musée des Arts décoratifs
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *