Actu
Zemmour condamné pour provocation à la haine envers les musulmans

Zemmour condamné pour provocation à la haine envers les musulmans

19 décembre 2015 | PAR Clémence Charrier

Les frasques de Monsieur Zemmour sont connues de tous : incitations à la haine, sexisme, stigmatisation… On le sait, rien ne vous ferait plus plaisir que de le voir à la dérive, et surtout, de le voir payer pour ses propos. C’est chose faite.

En octobre 2014, Eric Zemmour avait déclaré au quotidien italien Corriere della serra, que les musulmans « ont leur code civil, c’est le Coran« , qu’ils « vivent entre eux, dans les banlieues » et que « les Français ont été obligés de s’en aller« . Il ajoutait même : « Je pense que nous nous dirigeons vers le chaos. Cette situation de peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile. […] Des millions de personnes vivent ici, en France, mais ne veulent pas vivre à la française. » Des propos abjects et très incohérents, qui posent la question de ce que Monsieur Zemmour entend par « peuple français » et « vivre à la française », et qui par là-même, réfutent l’idée, pourtant simple à comprendre, que le peuple français est, par essence, multiculturel. Une aberration complète. C’est à se demander si Monsieur Zemmour ne tendait pas le bâton pour se faire battre, en toute conscience. Sûrement que oui.

Quoi qu’il en soit, ces déclarations ne sont pas restées sans conséquence : le parquet avait requis 10 000 euros d’amende, ce sont finalement 3 000 que l’ex-chroniqueur de i-Télé devra débourser. La magistrate a souligné plusieurs points importants dans cette affaire. Monsieur Zemmour, par son statut de personnalité intellectuelle, est quelqu’un de très écouté, ce qui renforce considérablement la portée de ses mots, et surtout, leur impact. C’est également un récidiviste, puisqu’il n’en n’est pas à son coup d’essai. Le principal problème est qu’il « se fait le chantre du parlé vrai » a souligné Sabrina Goldman, avocate de Licra. En déclarant de telles choses, il provoque plus qu’il ne dénonce une division du peuple. Zemmour est finalement une pièce de plus dans le puzzle de la guerre civile, qu’il prétend pourtant vouloir prévenir. A croire qu’en plus d’être un condensé de toutes les pensées qui gangrènent la société, Eric Zemmour est une personne un peu perdue dans ses propres convictions. Quel dommage d’être si peu convaincant quand on veut tellement être sur le devant de la scène. Mais personne ne brille par sa médiocrité, navrée.

VISUELS : © creative commons

Playlist de la semaine (143)
Palmarès : L’adolescence triomphe au Festival de Cinéma Européen des Arcs
Clémence Charrier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *