Actu
Yannick Noah en a Ras l’front

Yannick Noah en a Ras l’front

05 mars 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Et oui, il faut remonter aux années phares de Le Pen père pour entendre des chants anti front, période Ras l’front. Yannick Noah a dévoilé hier son titre « Ma colère » qui vise directement le parti d’extrême droite.

« Ma colère n’est pas un Front/elle n’est pas nationale, ma colère a tout l’honneur de combattre la leur ».  On y voit notamment Grand corps malade ou Chantal Lauby faire une apparition.  Depuis la vague « bleue marine », peu d’artistes se sont mobilisés via leur objet culturel. Pourtant, on a vu la communauté théâtrale par exemple, être très engagée en 2011 et 2012 contre les chrétiens radicaux qui souhaitaient ardemment censurer des spectacles ne leur convenant pas. Mais le FN ne suscitait plus d’actes artistiques.

L’un des premiers groupes a avoir levé la voix contre le front, c’est les Béruriers Noirs en 1989 qui hurlaient « La jeunesse emmerde le Front National avant de chanter « Flic-Armée Porcherie
Apartheid Porcherie
Dst Porcherie
Et Le Pen Porcherie ».

Le patron du Front venait de déclarer sur RTL que les chambres à gaz nazies étaient « un point de détail de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale »

En 1996, pour la première fois, le FN a dépassé 15 % de suffrages exprimés (4,3 millions des électeurs) aux élections présidentielles de 1995. Zebda chante « La bête » : « A ça, c’est pas étonnant, c’est même évident
A l’Assemblée on lui dit: casse-toi dégage
Ici tu feras pas la loi ta mère t’es que du vent
Sta bri ya badam
Mama ilyo
C’est évident dans le doute je m’autorise à rester debout
Au milieu d’une cour d’assise »

En 2002, Jean-Marie Le Pen accède au second tour de l’élection présidentielle avec 16,86 % au premier tour (soit 4 804 713 voix). Les artistes le savent déjà, le parti a changé de visage, c’est vers la fille qu’il faut se pencher et deux titres la cible directement :
Philippe Katerine et Son « Marine Le Pen » et son célèbre « Marine Le Pen, non non, tu le crois pas »

et Diam’s de chanter « Tu es victime des pensées de ton géniteur.
Génération 80 on a retrouvé notre fureur.
Marine,
T’avais l’honneur d’être proche de l’ennemi,
D’installer un climat paisible dans nos vies.
Mais Marine,
T’es forcément intelligente.
T’as pas songé à tous ces gens que t’engraines dans l’urgence,
Marine,
T’es mon aînée et pourtant je ne te respecte pas,
Il m’a fallu faire ce choix.
Marine,
Tu pouvais briser la chaîne,
Prendre la parole et nous rendre nos rêves » dans son « Marine » en 2006, qui était jusqu’à présent, le dernier titre archétypale de la lutte anti-front.


Tous les clips Diam’s

La présidente du parti d’extrême droite a réagi au titre de Yannick Noah; interrogée au micro de RTL elle a déclaré « Le système essaye de remettre en place les vieilles techniques contre le Front national des années 80. Monsieur Noah est un peu vieux pour jouer à ça ».

La sélection cinéma du 5 mars
AleXsandro Palombo dénonce les violences faites aux femmes
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture