Actu

Wong Kar-Wai, lauréat du Prix Lumière 2017

Wong Kar-Wai, lauréat du Prix Lumière 2017

23 octobre 2017 | PAR Kevin Sonsa-Kini

Le neuvième édition du Festival Lumière 2017 s’est achevée ce dimanche 22 octobre et le Prix Lumière a été remporté par le réalisateur Wong Kar-Wai.

Crée en 2009, le Festival Lumière appelé aussi le Grand Lyon Film Festival a lieu tous les ans au mois d’octobre et se déroule sur 7 jours. Ce festival est organisé par la Métropole de Lyon et l’Institut Lumière. Un prix est décerné en fin de semaine à une personnalité du cinéma pour l’ensemble de sa carrière, il s’agit du Prix Lumière.

Cette année, le Festival Lumière s’est déroulé du samedi 14 au dimanche 22 octobre. Pour cette neuvième édition, de nombreux invités étaient présents notamment Tilda Swinton, Michael Mann, Diane Kurys, Anna Karina, William Friedkin, Jean-François Stévenin, Eddy Mitchell, Guillermo del Toro ou encore Nicolas Winding Refn. La semaine précédente s’est terminée par le sacre du réalisateur chinois Wong Kar-wai qui a remporté le Prix Lumière 2017 le vendredi 20 octobre. Il succède ainsi à Clint Eastwood (2009), Milos Forman (2010), Gérard Depardieu (2011), Ken Loach (2012), Quentin Tarentino (2013), Pedro Almodóvar (2014), Martin Scorsese (2015) et enfin Catherine Deneuve (2016). Révélé par le prix de la mise en scène  au Festival de Cannes en 1997, Wong Kar-wai a démarré sa carrière de réalisateur en 1988 après avoir été scénariste dès 1982. Ces films les plus notables sont « Nos années sauvages » de 1990, « Chungking Express »  et  « Les Cendres du temps » de 1994, « Les Anges déchus » de 1995 et « Happy Together » de 1997.

« Wong Kar-wai a bâti une œuvre tellement homogène »

Le directeur du Festival Lumière, Thierry Frémaux a salué le sacre du Wong Kar-wai: « Wong Kar-wai a bâti une œuvre tellement homogène qu’il est difficile d’en extraire un film plutôt qu’un autre. Son travail est toujours en mouvement, toujours imprévisible, ce qui rend extrêmement curieux d’en connaître la suite. » De son côté Bertrand Tavernier, président de l’Institut Lumière se dit comblé par les films du réalisateur chinois: « Le cœur, il bat dans les films de Wong Kar-wai. On y trouve l’amour et une viralité contagieuse. » Le confrère de Wong Kar-wai, le réalisateur Olivier Assayas s’est à son tour exprimé sur les qualités cinématographiques du lauréat du Prix Lumière 2017: « Wong Kar-wai est un grand poète du cinéma. Le problème des réalisateurs, c’est qu’on n’arrive pas à saisir le noyau, le cœur de la vie. Parfois, certains grands artistes y arrivent, en transgressant les règles […] Les gens pensent que le cinéma de Wong Kar-wai est formaliste, mais c’est totalement faux. Son cinéma, au contraire est habité de sens, un sens qui trouve sa richesse dans la poésie. »

Actuellement en tournage à Lyon pour son nouveau film La Sortie des usines Lumière, Wong Kar-wai a conclu ce festival par des remerciements: « Merci Lumière, merci Lyon et longue vie au cinéma. »

 

Visuel: Wikimedia Commons.

Gagnez 15×2 places pour une séance de l’Arras Film festival (du 3 au 12 nov).
West Side Story, une réelle explosion sur scène
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *