Actu

Et le Verrou ouvrit les portes du Taken Club

Et le Verrou ouvrit les portes du Taken Club

17 janvier 2018 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Bon anniversaire le Verrou ! Il y a un an naissait ce très chic site de podcasts érotiques. Aux manettes, les mystérieuses Lou et Betty qui après les attentats du 13 novembre avaient envie de douceur et de désir. Depuis, Le Verrou.fr s’est nourri de nombreux textes grâce à un crowdfunding réussi en 2017. Pour fêter cela, les mécènes et amis du Verrou étaient conviés à une soirée ultra élégante au Taken, célèbre club libertin parisien, (un peu) assagi pour l’occasion.

Dress code noir et chic, telle était la ligne, et personne n’a désobéi. Une fois le bel escalier descendu, nous amenant directement dans la succession des alcôves, nous étions accueillis par des douceurs sucrées et salées, à dévorer par bouchées : fleurs de foie gras, madeleines. Dans des coupes où plonger les doigts était gratifiant, les pop-corns gourmets de Culture Pop, sans gluten, faits en France, se déployaient en version classique (sucré-salé au sel de Guérande), au piment d’Espelette,  thym-citron ( de Provence) et notre préféré, à la Truffe du Var.

Le fil conducteur de cette soirée était bien évidemment la voix. Alors, muni d’un plan graphique et guidé par quelques maîtres et maîtresses de cérémonie, vous pouviez évoluer dans les différentes expériences auditives. Mais juste avant de pousser le rideau qui mène au grand lit, Sixtine et Armony nous auront barré le chemin, avec une création de Shibari brûlante qui mêle les nœuds et les mots.

Ensuite, s’avancer, passer par la piste de danse où Ecran Total laissait glisser un son sexy très teinté de french pop éléctronisante et disco, et pénétrer dans l’antre secret du Taken. Là, le comédien Steeve Brunet nous indiquait la route à prendre dans le labyrinthe or et rouge. Nous pouvions sur « Les banquettes », les yeux bandés, écouter sagement assis, les nouveaux podcasts du Verrou, pendant que, juste à côté, Coralie attachait les volontaires à la Croix de Saint André pour une écoute un peu plus SM de textes à la couleur cuir.

Sur le grand lit, Julia Palombe a offert une performance démente. Celle qui vient de sortir le très rock Nouvelle Eve, s’est ici prêtée au jeu de l’acoustique en compagnie du guitariste Serge Leonardi. Elle a, vêtue d’un académique très transparent, souhaité à sa façon une belle année 2018/ année du Clit ! Avec un humour fou et un sex-appeal troublant, elle a salué la féminité et un féminisme qui n’exclut pas les hommes.

Avant et après le show de Julia, Steeve Brunet a murmuré des textes à nos oreilles, et dans la salle de bains vous pouviez être acteur du Verrou, grâce au studio volant de Lora, l’animatrice de la radio bruxelloise « Radio Panik« .

En revenant près de la piste, on était surpris par la lecture suave et ultra incarnée, au micro, de la sublime comédienne et chanteuse Pessoa.

La soirée s’est terminée au son drôle et sexy de Mister Hat qui nous aura fait danser et plus encore sur « Etienne » de Guesch Patti ou 20 Fingers et leur tube « dont’ want no short dick man ».

Il ne vous restait plus qu’à inscrire vos fantasmes sur l’arbre à vœux avant de rentrer écouter les podcasts du Verrou, nous n »en doutons pas !

Visuels soirée : ©Clemence Demesme-DR

Visuel  Pop Culture ©Pop Culture

 

Golden moustache show : Pas de Panique. On est sur scène
QueerMania, la culture côté queer : #1 Notre histoire
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. amelie@toutelaculture.com

Une réflexion sur « Et le Verrou ouvrit les portes du Taken Club »

Commentaire(s)

  • Marianne

    Bonjour. je ne suis jamais allée et club et souhaite m’y rendre seule pour ma première fois…je ne suis pas une gamine, bonne cinquantaine mais sexy et classe ! je ne souhaite pas servir de ‘tierce personne’ à un couple et préfèrerais une soirée mixte plutôt que couples et femmes seules comme vous l’aurez compris…quel est le moment le plus opportun ? tarifs ? code dress (talons obligatoire ou non ?) Merci par avance….

    août 28, 2018 at 15 h 55 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *