Actu
Vacances toulousaines pour « La Dame à la licorne »

Vacances toulousaines pour « La Dame à la licorne »

29 juin 2021 | PAR Rudy Degardin

En attendant la réouverture du musée de Cluny en 2022, les tapisseries de « La Dame à la licorne » seront prêtées aux Abattoirs de Toulouse pour une exposition exceptionnelle du 28 octobre 2021 au 15 janvier 2022.

Au sortir du confinement, voici un bel élan de solidarité entre deux institutions culturelles ! En effet, le musée de Cluny profite de sa fermeture pour prêter une de ses pièces majeures « La Dame à la licorne », autrement surnommée « la Joconde de la tapisserie ».

Œuvre teintée de mystère, célébrant autant la femme que la nature, elle figure parmi les plus belles réalisations du bas Moyen Age. Jalousement gardée par le musée parisien, cette œuvre, ô combien fragile, n’a été prêtée qu’à trois institutions culturelles, à New York, au Japon et à Sydney.

Si elle n’a que peu voyagé, « La Dame à la licorne » connait tout de même la Ville rose. En effet, il y a 100 ans, lors de la Première Guerre mondiale, elle a été mise à l’abris au Couvent des Jacobins. Aujourd’hui, c’est aux Abattoirs, musée – FRAC Occitanie Toulouse, que ces tapisseries de 3 mètres de haut seront exposées.

En créant un dialogue avec des œuvres modernes et contemporaines, l’exposition promet une « Dame à la licorne » comme on ne l’a jamais vu. Au contact de l’œuvre phare du musée toulousain « La Dépouille du Minotaure en costume d’Arlequin » de Picasso, les visiteurs pourront observer les apports du Moyen Age sur l’art du siècle dernier.

Cette exposition évènement s’annonce aussi être un beau voyage afin d’observer, selon les mots d’Annabelle Ténèze, directrice des Abattoirs « la place des femmes et de la nature [traversant] universellement l’histoire de l’art et l’histoire ».

L’exposition à ne pas manquer se déroule du 28 octobre 2021 au 15 janvier 2022 aux Abattoirs, musée – FRAC Occitanie Toulouse.

Visuel : La Vue, tenture de la Dame à la licorne (Vers 1500) Musée de Cluny, Cl. 10836 © RMN-Grand Palais (musée de Cluny – musée national du Moyen Âge) / Michel Urtado

Une Elektra à pleines voix à Toulouse
Les collections de l’Institut pour la photographie (IPP) s’enrichissent de nouvelles archives
Rudy Degardin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture