Actu
[Live Report] Une soirée de poésie israélienne au musée de Montparnasse

[Live Report] Une soirée de poésie israélienne au musée de Montparnasse

13 juin 2014 | PAR Carlos Dominguez-Lloret

Une lecture avec les poétesses Hagit Grossman et Hadassa Tal a eu lieu hier  au soir au Musée de Montparnasse.

Robert Lobet et Bruno Doucey nous ont convié à une rencontre poétique avec Hagit Grossman et Hadassa Tal. La belle soirée, plutôt estivale, a bien commencé par la lecture de leurs nouveaux recueils de poésie: Neuf poèmes pour Shmouel (2014) de Grossman et Dans un Fracas de Plumes (2010) de Tal. Leurs vers, déclamés en français et en hébreu, ont marqué le rythme de la soirée.

Sous les arbres qui couvrent la cour du Musée de Montparnasse, l’Espace Krajcberg nous a accueilli dans une ambiance naturelle et conviviale.

La poésie de Grossman valorise la place du vers dans la culture israélienne. En même temps, la poétesse établit un rapport avec l’expression musicale et avec les arts plus populaires afin de devenir interprète de l’engagement social.

Ensuite nous avons eu l’opportunité de profiter de la poésie de Hadassa Tal. Dans un ton qui a frôlé la mystique, Tal a lu son quatrième recueil de poésie Dans un fracas de plumes. Influencée par le travail de son père qui a été peintre, la poésie de cette femme est remplie de couleurs et d’unité symbolique, à la manière d’un paysage évoqué par un tableau.

La soirée de poésie s’est terminée avec un toast pour célébrer les vers de ces deux poétesses contemporaines et merveilleuses.

Image Hagit Grossman © Affiche de l’événement

Images événement © Carlos Dominguez-Lloret

 

Les carnets secrets de Valérie Trieweiler
[Critique] « Le soleil brille pour tout le monde », un John Ford rayonnant d’humanité
Carlos Dominguez-Lloret

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture