Actu

Trêve de Noël dans la grève des musées et monuments nationaux

18 décembre 2009 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le centre Georges Pompidou a réouvert ses portes aprés 24 jours de conflit, les personnels ayant décidé de suspendre leur mouvement pendant les fêtes tout en envisageant de le reprendre début janvier.

La suspension de la grève a été votée à main levée lors d’une assemblée générale des personnels hier en fin de matinée, a indiqué Eric Hervo, secrétaire CGT du Centre Pompidou, interrogé par l’AFP. Un nouveau préavis de grève doit être déposé pour le 6 janvier.

(c)Fluctuat
(c)Fluctuat

La direction a publié un communiqué annonçant la réouverture et invitant le public à venir visiter les expositions en cours, entre autres celle de Soulages (jusqu?au 8 mars 2010) et « La Subversion des images » (jusqu’ au 11 janvier). L’exposition Via Design 3.0 a démarré avec un jour de retard. Elle se tiendra jusqu’ au 1er février.

Premier musée à entrer en grève, le 23 novembre, le Centre Pompidou est le dernier à en être sorti. Selon l’AFP, la direction estime avoir perdu plus d’un million d’euros de recettes (billets, vente de catalogues et de produits dérivés). S’y ajoutent des frais liés aux dédits à payer en raison de l’annulation de nombreux spectacles (80 ont dû être annulés) et au remboursement des billets. La fermeture du Centre a également conduit les concessionnaires (restaurant, librairie) à mettre leur personnel au chômage technique.

Les personnels des autres musées nationaux, qui s’étaient mis eux aussi en grève le 2 décembre contre les réductions d’effectifs à venir, ont accepté de suspendre leur mouvement en fin de semaine dernière après des négociations avec le ministère de la Culture.

Le ministère a proposé d’engager un « dialogue » avec les organisations syndicales pour élaborer « un diagnostic concerté et contradictoire » sur l’emploi dans les musées et monuments.

Massive Attack : un clip olé-olé en attendant l’album
Gagnez 20 X 2 places pour « La princesse et la grenouille », sortie en salle le 27 janvier 2010
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *