Actu
Soirée solos ensoleillée ce samedi 11 juin !

Soirée solos ensoleillée ce samedi 11 juin !

07 juin 2022 | PAR Lucine Bastard-Rosset

Si vous n’avez encore rien prévu pour votre soirée ce samedi 11 juin, venez découvrir à Grrrnd Zero – 60 Av. de Bohlen, 69120 Vaulx-en-Velin – l’évènement Soleil. Plongez dans un univers où tous les arts se mêlent et où les âmes se rencontrent. L’ouverture des portes se fera à 19h !

La lumière blanche du soleil est formée par un ensemble de couleurs appelé “spectre” lumineux. Toutes hétéroclites, elles se rejoignent pour former une même entité. Soleil est un évènement culturel basé sur une hétérogénéité de prestations en solo qui s’unissent afin de constituer une même soirée chaleureuse. Des artistes de tous types – danseuses, musiciens, slameuse, plasticienne et peintres – seront présent.es pour vous faire sortir de l’espace temps !

Au programme !

Afin de débuter la soirée en toute liberté, Soleil vous propose de déambuler au milieu d’une exposition où les dessins de Charles Virot dialoguent avec les peintures psychédéliques et oniriques de Jules KB. S’ajoutent à ces œuvres des installations solitaires de Gokla présentant une matrice géante incubant une machine onaniste.

Par la suite, vous pourrez assister à de magnifiques solos réalisés par cinq artistes indépendant.es. 

La comédienne Flore Baklouti réalisera pour vous un solo de slam, où elle présentera plusieurs textes qu’elle a écrit dont un inédit : J’veux juste râler. Elle définit son solo comme étant une « chronique sociale et poétique » aux thèmes multiples : des riches qui se moquent des pauvres qui vont à Lidl, une petite fille maltraitée qui s’en sort grâce à l’écriture, le harcèlement sexiste au travail et conjugal, les non-fumeurs qui taxent les fumeurs, la prière d’un anti-vax qui se fait vacciner pour trouver du boulot. Vous l’aurez compris, partant “d’un ensemble de petites choses”, le quotidien y côtoie la politique, la philosophie, l’art. Un texte sur ce “ras-le-bol” général encore trop peu exprimé.

La relève sera assurée par Kim Young qui accomplira une danse tribale fusion, une danse “prenant ses racines dans différents styles : l’oriental, le flamenco, la danse indienne auxquels on peut ajouter le burlesque ou encore le hip-hop”. De son côté, son solo prendra principalement racine dans le tribal et le burlesque. 

Place ensuite à la musique avec un solo de batterie préparé Lfant de l’artiste Guilhem Meier. Ce solo se base sur “un dispositif que Guilhem Meier se fabrique” en fonction de ses envies pour pouvoir multiplier les possibilités. A la batterie se mêle le chant voire le corps entier : “cette sensation que j’aime bien c’est d’être à l’intérieur d’un instrument”.

Courte interview ici.

Puis c’est un retour à la danse avec Stéphane Guillaumon et son solo de danse Butô, une danse apparue dans les années 1960 au Japon qui peut avoir comme possible définition « frapper le sol ». 

La soirée se terminera en compagnie du bassiste Charles Virot – ancien membre de Clara Clara – et son projet Averse. S’ajoutent à la basse une boîte à rythme et un synthé pour vous faire entrer dans des sons au style noisy pop. 

 

Vous l’aurez compris, c’est une soirée à ne pas rater, remplie de surprises et très variée où l’ambiance conviviale saura vous combler. Pour plus d’informations, rendez-vous ICI

Visuel : ©LAHO

Reflets d’eau : Une exposition de Gaya Friedlender
« Algérie mon amour » : le chant ou le cri ?
Lucine Bastard-Rosset

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture