Actu
“Sacatela”, le nouveau clip de la Femme : prélude d’un album qui va “Foutre le bordel”

“Sacatela”, le nouveau clip de la Femme : prélude d’un album qui va “Foutre le bordel”

14 septembre 2022 | PAR Noemie Wuchsa

 A la suite du Festival Rock en Seine qui s’est déroulé fin août en banlieue parisienne, le groupe inclassable annonce leur nouvel album prévu pour novembre. Pour appuyer la nouvelle : le titre “Sacatela” a été publié le 24 août sur Youtube, un clip toujours plus étonnant et hypnotique. 

Le 4 novembre : c’est le jour de sortie de “Teatro Lucido”, un album encore plus délirant, décalé et enchanté. Ce patchwork musical sera entièrement chanté en espagnol, comme le rappelle le nom du nouveau clip, qui signifie catégoriquement : « quitte-la ». C’est en partie un hommage à leurs voyages en zones hispaniques. Mais le clip a été tourné à Nice et donne à voir des couleurs vives, Ilan Zerrouki derrière la caméra. 

Dès le début de la vidéo, des personnages mi-artistes, mi-vacanciers dansent, jouent des maracas, et arborent une plage idyllique avec de grands chapeaux et des costumes clairs. Se forme un jeu autour des corps, où les silhouettes se prélassent et se jouent de nous dans un ton semi-parodique. Le clip pourrait faire écho à un autre tourné en 2021, imagé et retentissant : “Foutre le bordel”. Un éloge provoquant de révolte y est dicté avec rythme, en rappel au chaos pandémique traversé par la jeunesse. Ces clips donnent l’envie d’hurler, de rire, et de découvrir le reste de leur discographie …

Retour d’une signature musicale inimitable

Nouveau clip, prochain album-suspense, avec La Femme, c’est toujours un certain parti pris. Celui d’un mélange acidulé de genres, car le groupe continue de naviguer entre influences rock, pop, électro, punk, ironie et poésie. Depuis l’album « Mystère » (affiche suggestive et sulfureuse d’une chevelure de femme, silhouette et fond bleus), le groupe s’affirme dans la scène musicale. Le plus récent, “Paradigmes”, sorti en 2021, connaît un succès conséquent avec près de 14 titres, dont un qui retient l’attention de son auditoire : “Disconnexion”Marlon Magnée comme chef de file, à la voix parlée-chantée, livre des paroles venues d’un conte, auprès de son fidèle acolyte Sacha Got et de voix féminines variées. 

Mais l’ampleur du groupe n’est pas limitée à la France : nombreux concerts donnés en Amérique du Nord, et l’Amérique latine reste, pour ce prochain album, un profond ancrage d’inspiration : « Cuando tú giras la cabeza / Va buscando otra polla / Eres amoroso y es la polla / Pero te comerá como a una chupacabra »

Photo de mise en avant : © La Femme, Fête de la musique – Cinquantenaire (Bruxelles, 22.06.2014), par PhilippeCPhoto / Creative Commons

Refuser le régime des talibans passe par l’éducation des jeunes filles 
« Mes parents » : Mohamed El Khatib magnifie le spectacle de fin d’année
Noemie Wuchsa

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture