Actu
Refuser le régime des talibans passe par l’éducation des jeunes filles 

Refuser le régime des talibans passe par l’éducation des jeunes filles 

14 septembre 2022 | PAR Julie Viers

Des afghans entrent en résistance culturelle pour éduquer les jeunes filles. 

En Afghanistan des habitants rouvrent des écoles pour filles au mépris de l’interdiction promulguée par les talibans. Cela a lieu dans la province de Paktiya, dans le Sud-Est du pays. Les talibans sont arrivés au pouvoir en août 2021. Quelques semaines après leur prise de pouvoir ils ont interdit aux jeunes filles d’aller à l’école. Cette décision a évidement fait réagir de nombreuses personnalités politiques à travers le monde et également l’ONU et l’UNICEF. 

Aujourd’hui Shadi Khan Saif explique à ABC News que quatre écoles pour filles ont été ré-ouvertes. Elles se situent toutes à Gardez, dans la capitale de la province de Paktiya. Les talibans avaient promis de rouvrir les écoles sans donner de date précise alors les habitants s’en chargent par eux même. 

 

Pourquoi avoir fermé les écoles ? 

Une militante des droits des femmes, Shafiqa Khpalwak, dit qu’il n’y a aucune raison culturelle ou religieuse. Elle prend pour exemple les autres pays islamiques du monde dans lesquels les jeunes filles peuvent aller à l’école et participer aux activités politiques, économiques et sociales

 

Une remise en question du pouvoir des talibans 

Les afghans, en ouvrant de nouveau des écoles pour les filles, s’opposent à la politique menée par les talibans. Cette contestation du pouvoir en place était déjà visible par le fait que certaines jeunes filles continuaient à aller à l’école malgré l’interdiction. Des dirigeants communautaires, des établissements clandestins s’étaient organisés pour maintenir un semblant d’éducation auprès des jeunes filles. 

visuel (c) Laetitia Larralde

Ramsey Lewis : le jazz perd son étoile
“Sacatela”, le nouveau clip de la Femme : prélude d’un album qui va “Foutre le bordel”
Julie Viers

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture