Actu
Au Royaume-Uni, le premier concert avec distanciation sociale est celui de l’artiste de rock indé Sam Fender

Au Royaume-Uni, le premier concert avec distanciation sociale est celui de l’artiste de rock indé Sam Fender

13 août 2020 | PAR Loïs Rekiba

Mardi soir, l’artiste de rock indépendant Sam Fender est monté sur la scène du Gosforth Park, à Newcastle. Ses fans ont pu profiter du show grâce à la mise en place de mesures de distanciations sociales spéciales pour l’occasion. 

Le musicien Sam Fender est monté sur la scène du Gosforth Park et ses fans ont regardé sa performance rock depuis des sortes d’enclos limités à 5 personnes et séparés de 2 mètres !  

Tour de piste des réactions des spectateurs face à ce nouveau mode d’organisation de concert.

Un dispositif sanitaire inédit pour un concert au Royaume-Uni

Un certain nombre de personnes assistant au concert ont utilisé les réseaux sociaux pour partager des photos de l’événement, et notamment des photos de zones clôturées équipées de tables et de chaises. Un dispositif de distanciation sociale somme toute inédit pour une manifestation culturelle.

Les spectateurs étaient assis sur leur propre plateforme et avaient la possibilité de commander de quoi se restaurer pour réduire le risque de propagation du coronavirus.

Les réactions contrastées des spectateurs 

Les spectateurs n’ont pas semblé agacé par ce dispositif sanitaire inédit qui risque peut être de s’inscrire dans la norme. Beaucoup ont d’ailleurs loué l’installation.

L’un d’entre eux a d’ailleurs twitté : 

Un autre a ajouté : 

D’autres échos affirment que la configuration du concert était étrange mais reconnaissent en revanche que c’était une bonne idée de la part des organisateurs de lancer cette initiative, en faisant preuve de fair-play, pour permettre de relancer la musique en direct-live.

D’autres n’étaient en revanche pas aussi emballés par tout ce dispositif, regrettant par exemple le temps où l’on pouvait se coller dans la fosse pour faire des pogos. 

Sur Twitter, une personne s’est même laissé allé à une note d’humour en faisant une analogie entre l’organisation du concert et la couverture d’un album de Pink-Floyd : 

Une organisation entièrement repensée 

Le concert était organisé par Virgin Money et SSD Concerts. Les organisateurs avaient en effet mis en place un système d’entrée et de sortie à sens unique, ainsi que 500 mini-enceintes espacées de 2 mètres afin de garantir la distanciation sociale des spectateurs.

Comme vous pouvez le voir, c’est un vaste site – 45 000 mètres carrés, l’équivalent de plus de six terrains de football, ce qui est dingue », a déclaré Steve Davis, de SSD Concerts. En continuant : « En temps normal, vous pouvez faire venir 45 000 personnes ici, mais notre capacité d’accueil pour les concerts sera maintenant de 2 500 personnes. « Nous avons également beaucoup plus de toilettes lors des festivals normaux, afin de séparer les gens », a-t-il expliqué. « Nous espérons que les groupes réunis sur leurs plates-formes s’amuseront et auront encore l’impression de vivre une expérience de concert agréable ».

 

 

©concertSamFender/twitter

©photobyWillLiver/Flickr 

Page des Libraires : une revue 100% libraires afin de mettre en avant leur parole auprès des lecteurs dans un seul et même média
« Baume du tigre », un premier album prometteur
Loïs Rekiba

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *