Politique culturelle
Week-end d’économie gravement comique

Week-end d’économie gravement comique

24 janvier 2014 | PAR Sabina Rotbart

De fins économistes qui traitent sur un mode (tragi) comique la finance mondiale, un artiste qui travaille autour des salles des marchés, des films sur les banquiers, c’est au centre culturel irlandais, du 31 janvier au 2 février. A réserver d’extrême urgence !

Cela s’appelle Kilkenomics et c’est le premier festival au monde qui mêle économie et comédie. Par chance, nous pourrons en avoir un avant-goût sur la Montagne Sainte fin janvier, au centre culturel irlandais. Créée il y a quatre ans à Kilkenny, cette manifestation qui aborde par l’humour le plus noir l’univers cruel du marché est animée par de drôles de zozos. David Mc williams (journaliste économique le plus fun d’Irlande), Colm O’regan, comique et auteur de best-sellers, y retrouveront Mark Curran, artiste qui travaille autour des salles de marché et de la Bourse.

Dans son installation présentée jusqu’au 3 mars, Curran qui vit entre Dublin et Berlin, restitue le climat délétère du marché boursier où presque tout est délégué à la pure technique, l’intervention humaine ne représentant plus que 20% des décisions. Plongé durant presque deux ans dans l’univers boursier, Curran, qui travaille comme un ethnologue, a enregistré les propos, filmé et photographié les acteurs de la finance à Dublin, Berlin, Londres et Francfort, mais aussi au sein de la plus jeune bourse au monde, celle d’Addis-Abeba, elle sans but lucratif ! Dans son installation, voix, portraits, vidéos se mêlent aux écrans d’algorithmes colorés, transcription visuelle du capital.

Des débats sur l’impact prédateur des marchés réuniront Marc Uzan, co-fondateur du think – tank parisien Reinventing Brettonwoods Committee (ces accords signés il y a 70 ans pour réguler le système monétaire international), le philosophe politique Alfred M’Sichili et des artistes irlandais. Le dimanche 1er février Skin in the game, un documentaire sur la crise financière du réalisateur Donald Taylor Black, sera présenté en avant-première. Ce film expose la crise financière vue par les artistes irlandais qui l’auscultent, l’attaquent et s’en servent comme d’un matériau critique.

Sabina Rotbart

Informations pratiques
Du 30 janvier au 1er février :
Gratuit, réservation conseillée
Sauf the Market de Mark Curran, jusqu’au 2 mars
Centre culturel irlandais, 5 rue des irlandais 75005 Paris
Tel : 01.28.52.10.30 www.centreculturelirlandais.com

Visuel : (c) 1°Mathew, banquier, Canary wharf, Londres, 2013
2°Bethlehem, banquière, Bourse ECX d’Addis – abeba

20140124-130508.jpg

La recette de Claude : Gratin du verger
[Critique] « Dallas Buyers Club » : acteur en béton armé pour scénario bancal
Sabina Rotbart
journaliste en tourisme culturel, gastronomie et oenotourisme. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture