Politique culturelle
« Victoire pour la France »

« Victoire pour la France »

14 novembre 2013 | PAR La Rédaction

La ministre de la culture et de la communication, Aurélie Filippetti, a annoncé ce Jeudi 14 novembre, lors d’une conférence de presse, une « nouvelle victoire » pour la France en matière d’exception culturelle.

Au terme d’un dialogue « ferme et constant avec la Commission Européenne », l’adoption des nouvelles règles sur les aides publiques et audiovisuelles « maintiennent et sécurisent » le système français.

L’enjeu était de taille. La France est actuellement un des leaders sur le marché du cinéma européen mais la révision des règles relatives au contrôle des aides d’État pouvait avoir des répercussions non négligeables sur le secteur du cinéma et son financement. Actuellement le secteur cinématographique de l’Union européenne reçoit 3 milliards d’euros d’aide par an sous forme de prêt, subvention ou incitation fiscale. La commission souhaitait remettre à plat ces aides et dénonce depuis 2012 une surenchère à la subvention.
Depuis 2001, un Etat peut exiger que 80 % du budget d’un film aidé soit dépensé sur son territoire. La Commission voulait limiter cette obligation à 100 % de l’aide accordée, soit une diminution des dépenses localisées. La ministre a donc annoncé le maintien de la territorialisation des aides en soulignant les intérêts économiques que celle-ci représente en matière économique mais aussi d’emploi.

Aurélie filippetti a également « salué la mobilisation européenne » qui a permis de maintenir en place ce système. Elle a rendu hommage aux parlementaires français, Rudy Salles et Marietta Karamanil mais aussi aux divers soutiens notamment de Pedro Almodovar, Abdellatif Kechiche, l’organisation Euro cinéma et bien sûr au centre national de cinéma et d’imagerie animée (CNC).
La ministre a enfin insisté sur l’importance de la culture qui donne un « sens particulier à la construction européenne » et a appelé à rester vigilant quant à la défense de la culture en vu des prochaines élections européennes et du renouvellement du Parlement.

 Yann Quercia

Visuel : (c)

Yann Quercia

 

Le Bâtiment de la poste du Louvre en danger !
Trash de vie, de Jack Domon
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture