Politique culturelle
Une filière « humanités numériques » au bac ?

Une filière « humanités numériques » au bac ?

13 octobre 2014 | PAR Megane Mahieu

Il semblerait que les sections Littérature, Scientifique, ou Economique et Social ne suffisent plus aux bagages des lycéens. Un cursus HN pour Humanités numériques pourrait voir le jour. 

François Hollande avait annoncé en septembre dernier lors d’un déplacement au collège Louise Michel de Clichy-Sous-Bois, « un grand plan numérique pour l’école » pour 2016, faisant là du numérique « une ambition nationale » pour le cursus scolaire.

Fort de cet engagement, le CNN (Conseil National du Numérique) a publié vendredi 3 octobre quarante recommandations reparties en 8 axes  pour « bâtir une école créative et juste dans un monde numérique ». Benoît Thieulin président du CNN écrit dans le rapport présenté : “Si le numérique ne constitue pas la réponse à tous les maux, c’est un atout dont il faut s’emparer pour aider l’école à reprendre le flambeau de l’égalité des chances et améliorer l’accès de chacun au savoir dans une logique d’empowerment des élèves comme des professeurs. »

Plus que de sensibiliser les élèves, et ceux dès le plus jeune âge aux outils informatiques (on entend déjà gronder Michel Onfray) et d’offrir à chaque collégien une tablette numérique comme l’avait annoncé Najat Vallaud-Belkacem au Petit Journal de Yann Barthes (Canal +), il s’agit de les accompagner dans les mutations sociétales dont le numérique se fait aujourd’hui l’un des pivots majeurs. Ainsi, l’une des propositions phares de CNN serait la création d’une filière HN, « Humanités Numériques », domaine de recherche à l’appellation étrange qui nous fait imaginer Érasme affublé d’un MacBook. Ce bac HN serait un parcours « qui reflète l’aventure de la jeunesse, avec la création numérique, le design mais aussi la découverte des big data, de la datavisualisation, des métiers informatiques et créatifs. Les lycées pourraient expérimenter très vite ce bac qui revitaliserait les études secondaires. » « Big data », « datavisualition » des mots barbares qui pourraient donc rentrer dans le jargon des étudiants. 

Ces initiatives soulèvent plusieurs questionnements : serait-ce le meilleur moyen pour lutter contre les inégalités ?  Y a t’il véritable utilité à la création d’une telle section à l’heure où les élèves se font, pour la plupart, autodidactes vis-à-vis du numérique ? Des ateliers ne suffisent-ils pas ? Est-ce le rôle des collèges et lycées  de prodiguer aux élèves des notions telles que « la réputation numérique »?

A l’essai en Terminale, la section HN serait d’abord intégrée aux trois grosses filières, Littéraire, Scientifique et Economique et Sociale, permettant ainsi la délivrance d’un « double bac ». Qui pour enseigner dans cette filière HN ? Dans une Education Nationale tourmentée, le CNN opte carrément pour la création d’un corps enseignant spécialisé, qui serait issu d’un CAPES ou d’une Agrégation d’Informatique.

Il faudra certainement un peu de temps pour intégrer totalement le numérique dans le cursus scolaire et faire bouger les mentalités. L’école de demain se construit, brique par brique.

Visuel :©Wikipedia

L’interview stroboscopique : Sarah W. Papsun
« Permafrost » : un souffle qui ne prend pas
Megane Mahieu

2 thoughts on “Une filière « humanités numériques » au bac ?”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture