Politique culturelle
Un nouveau statut booste les musées de Paris

Un nouveau statut booste les musées de Paris

20 janvier 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Une petite révolution culturelle se prépare. Les 14 musées de la ville de Paris vont être rassemblés sous un statut unique d’établissement public. Ce procédé devrait permettre un meilleur fonctionnement et un accueil du public plus fluide.

Pour l’instant, les musées de la ville de Paris sont gérés par  » Paris Musée » par délégation de la municipalité à la direction des affaires culturelles ( DAC), qui administre l’ensemble de la politique culturelle comprenant les théâtres, les bibliothèques, les archives… Christophe Girard , adjoint à la culture a présenté mercredi ce nouveau projet de fédération qui devrait voir le jour mi-2012. Il veut mettre fin à un système  « hérité du passé, source de trop de lourdeur ». « Cela ne ressemblait pas à l’ère soviétique mais il y avait des lourdeurs inhérentes à des établissements qui ont leur propre vie et doivent en même temps entrer dans une gestion administrative générale ».

Pour Danièle Pourtaud, adjointe en charge du patrimoine, « Réformer la gouvernance c’est aussi garantir une meilleure politique culturelle et améliorer le service et l’accueil du public dans nos musées ».

Cette reforme devrait s’attarder sur les horaires d’ouvertures, très éloignés du rythme de la ville puisque les billetteries ferment à 17h15 sauf exception  lors des nocturnes du  jeudis.

Le changement est en marche sur la toile puisque dès à présent, certains musées offrent leur propre site internet. Jusqu’à présent, les musées étaient hébergé sur le site Paris.fr.  Le Musée d’Art Moderne propose déjà ses informations sur un site dédié.

Le Supap-FSU, syndicat majoritaire dans les musées de la ville, craint un élargissement du temps de travail et « une privatisation du bien public à travers des soirées privées ou événementielles ».

Source: AFP

Je n’ai rien oublié: Du grand Depardieu dans une histoire de famille et de mémoire
Après Béjart, le cœur et le courage
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture