Politique culturelle

[Revue de presse] Manif pour tous, théorie du genre, Trump et Alep : octobre 2016 en caricatures et dessins d’actualité

[Revue de presse] Manif pour tous, théorie du genre, Trump et Alep : octobre 2016 en caricatures et dessins d’actualité

30 octobre 2016 | PAR Gilles Herail

Troisième épisode de notre rendez-vous mensuel qui rend hommage au travail des dessinateurs de presse et sélectionne les meilleures caricatures du mois. Octobre 2016 a une nouvelle fois connu une actualité chargée et notre revue de presse s’est intéressée tout particulièrement à trois sujets: le retour (raté) de la Manif pour Tous et des mouvements anti « théorie du genre », voire anti-IVG, la campagne-suicide de Trump et la crise humanitaire à Alep. A découvrir également dans notre diaporama des dessins sur l’évasion fiscale, les Balkany, le centre d’hébergement pour les sans-abris dans le 16ème, les réfugiés ou le CETA . 

Notre sélection des meilleures caricatures du mois commence par trois dessins très réussis, croquant des événements d’actualité plus ou moins médiatisés. Le débat autour du CETA, traité de libre-échange avec le Canada, mis à mal par l’opposition de la Wallonie, présenté par le caricaturiste Soulcié comme le petit poney de Troie du TAFTA. La reculade du gouvernement sur les questions d’évasion fiscale alors que la loi Sapin II est allée moins loin qu’espéré dans l’obligation de transparence des entreprises  (analyse Libé de la question), symbolisé par l’envol de l’oiseau Twitter de Barte. Et l’intolérable sortie d’Eric Zemmour, exprimant son « respect » des djihadistes (une enquête a été ouverte pour apologie du terrorisme) qui a fait réagir fortement Coco en Une de Charlie Hebdo.

L’actualité du mois a été monopolisée par trois sujets principaux. Le retour (raté et très peu mobilisateur) de la sur-médiatisée Manif pour Tous et ses soutiens réactionnaires qui s’en sont donnés à cœur joie pour dénoncer le soit-disant bouleversement de la famille « traditionnelle ». Gorce et Dubuisson  ont questionné ce fameux  » droit de demander à ce que les homos n’aient pas le droit de demander ». Nawak et Man se sont eux interrogés sur les étranges fantasmes d’une droite religieuse obsédée par le grand complot (imaginaire) de la « théorie du genre » (qui n’existe pas on le rappelle). Trump a également inspiré les caricaturistes, tant sa campagne-suicide, fonçant toujours plus aveuglément dans le mur, a une nouvelle fois redéfini les standards de la politique caniveau.

Deux magnifiques dessins de Chappatte illustrent cette triste fin de campagne où les comportements sexistes du candidat Républicain se sont dévoilés dans toute leur violence. Alep enfin, sa population prise en otage, sa crise humanitaire et sa complexité diplomatique ont aussi fait réagir, dans des styles très différents, les caricaturistes Dilem, Rodho et Soulcié. A retrouver en vrac dans le reste de notre sélection, des dessins et caricatures sur le pain au chocolat de Copé (Bidu, Alex, Gorce et Nawak), l’intolérance du 16ème arrondissement face à l’ouverture d’un centre d’hébergement pour sans-abris (Bidu et Mitio), quelques jolis traits d’esprit de Gorce, une énième mise en examen de Balkany qui reste pourtant député (Large), l’ouverture de la salle de shoot parisienne (Ulys), les manifestations de policiers (Delucq) et deux interrogations de Dubuisson sur l’état de la démocratie européenne et les discours anti-réfugiés.

On se retrouve le mois prochain pour une nouvelle sélection/revue de presse.

Gilles Hérail

La playlist de la semaine (179) Nouvelle pop
[Critique] du film « Moi, Daniel Blake » Plaidoyer de Ken loach pour le droit à la dignité
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *