Politique culturelle
Quid des suppressions d’emplois au ministère de la culture

Quid des suppressions d’emplois au ministère de la culture

20 août 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Alors que le premier ministre souhaite serrer les vis, la ministre de la culture souhaite créer 750 emplois rue de Valois. Dans un revers, le Canard Enchaîné annonce qu’au contraire, elle devrait licencier 800 personnes. Aurélie Fillipetti se défend.

La demande d’Aurélie Fillipetti avait suscité la colère rue de Bercy. Pierre Moscovici ayant qualifié cette requête de « demande pas sérieuse et même extravagante ». Le Canard Enchainé révèle le 10 août que loin d’obtenir une hausse de son budget de fonctionnement, elle devrait le voir amputé.  Le Budget 2013 prévoirait « 800 postes supprimés ». Le journal rapporte également que cette hémorragie concerne également le Centre national du cinéma. Information immédiatement démentie par communiqué par son président, Éric Garandeau : « Suite aux allégations du Canard Enchaîné de ce jour, le CNC dément l’existence de toute divergence de vue avec son Ministère de tutelle, et dément l’existence de tout échange et de toute discussion en ce sens avec le Cabinet du Premier Ministre. A l’appui de la Ministre de la Culture et de la Communication, le Président du CNC ne cesse de lutter pour préserver les crédits du cinéma et de l’audiovisuel dans leur intégralité, et pour sauvegarder une politique publique dont le succès économique, culturel et géopolitique, est totalement avéré. « 

C’est sur twitter que la ministre répond : « Les « informations » du Canard Enchaîné sont fausses et sur les emplois perdus par le Ministère de la Culture, et sur le CNC ».

Reste un problème de financement, en juillet Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, a annoncé le déblocage des crédits sur le spectacle vivant, à hauteur de 23,5 millions d’euros. Difficile d’imaginer alors qu’il sera possible de créer en plus de cela des postes rue de Valois.

 

Dans la bataille qui oppose le Canard Enchaîné au ministère de la Culture, la victoire sera déclarée en octobre, à l’occasion du vote du budget à l’Assemblée nationale.

 

 

 


 

 

Mathieu Larnaudie dans les coulisses de l’exercice du discours
Cinéma : Suicide du réalisateur Tony Scott
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *