Politique culturelle
Place de la République, 220 silhouettes contre Boko Haram

Place de la République, 220 silhouettes contre Boko Haram

01 août 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

L’initiative est conjointe. La ville de Paris et Valérie Trierweler ont inauguré le 28 juillet une installation de 220 silhouettes noires symbolisant les 273 lycéennes enlevées au Niger par l’organisation islamiste Boko Haram il y a 108 jours.Anne Hidalgo Anne_Hidalgo sur Twitter

Le hastag est là, posé sur cette place libre « #BringBackOurGirl », goutte d’eau dans l’océan, mais au moins, cela existe. En faisant cela, Anne Hidalgo lutte contre l’oubli. Voila 108 jours que ces gamines ont disparu. Place de la République, les corps sans vie ont un prénom. Paris souhaite ainsi continuer par force de symboles à exercer une pression sur le Niger pour que ces filles retrouvent le chemin de l’école.

Le 14 avril 2014, elles ont été enlevées, et Boka Haram a, dans une vidéo, revendiqué pleinement son crime.

Les silhouettes seront visibles tout le mois d’aout.

Visuel :© Twitter Valérie Trierweiller

« Jacob, Jacob » de Valérie Zenatti : dans les pas d’un soldat juif de Constantine en 1944
FX a décidé de reconduire Fargo pour la saison 2
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture