Politique culturelle
« Petit-Bleu et Petit-Jaune » : conte censuré à Venise, joué à Avignon

« Petit-Bleu et Petit-Jaune » : conte censuré à Venise, joué à Avignon

13 juillet 2015 | PAR Elodie Schwartz

Sexualité, homoparentalité… Luigi Brugnaro, maire de Venise, a établi une liste noire d’ouvrages pour enfants traitant de ces thèmes. Parmi eux : Petit-Bleu et Petit-Jaune qui fait pourtant l’objet d’une adaptation théâtrale à Avignon…

Les livres pour enfants ayant pour thème la sexualité, l’homoparentalité ou encore l’adoption pour homosexuels n’ont visiblement pas leur place à Venise. Luigi Brugnaro, maire de la ville, qui se dit ni de droite, ni de gauche, mais « indépendant », fait preuve d’un conservatisme accompli, du côté du social. Il a en effet éradiqué en début de mois 49 ouvrages traitant du mariage et de l’adoption pour tous, selon ce que rapporte Le Figaro. Dans son viseur : Et avec tango, nous voilà trois de Justin Richardson et Peter Parnell, Jean a deux mamans d’Ophélie Texier, La petite casserole d’Anatole d’Isabelle Carrier ou encore Petit-Bleu et Petit-Jaune de Leo Lionni. Autant de livres jeunesse, qui chacun à leur manière, parle de différence, d’acception de soi, de l’autre et qui pourtant sont jugés trop subversifs pour les enfants.

Selon Metronews, Luigi Brugrano considère que « ce sont les parents qui doivent éduquer les enfants sur ces choses, pas l’école ». Cette éradication brutale serait pour le maire de la ville pour l’instant « le seul moyen de vérifier sereinement, et en pleine connaissance de cause, lesquels sont adaptés, et surtout lesquels ne le sont pas à des enfants de maternelle ». Liugi Brugnaro aurait par ailleurs précisé qu’il lui faudrait auparavant « évaluer quelles sont les personnes les plus adaptées à cette sélection ». Un choix qui figurait parmi ses promesses de campagne. 

Un marathon de lecture contre la censure

Suite à l’interdiction de ces ouvrages en école maternelle et primaire, plusieurs bibliothèques et associations vénitiennes ont lancé un « marathon de lecture contre la censure ». Ainsi, comme le rapporte le journal Libération, ces dernières ont décidé « de faire découvrir les 49 ouvrages interdits en 49 jours et certaines bibliothèques italiennes les ont mises en devanture en écrivant : Livres à l’index, rebellez-vous, lisez-les ! ». De leur côté, les citoyens ont même lancé une pétition pour lever la censure. En France, les réactions de consternation et de résistance face à cette censure et cette « décision absurde » se font tout aussi nombreuses. Le théâtre de la Vallée d’Avignon, qui depuis 20 ans créer des spectacles qui résistent aux dogmes, est le premier à réagir à propos de Petit-Bleu et Petit-Jaune.

« Nous n’aurions jamais imaginé que ce chef d’oeuvre de la littérature infantile, appel à la tolérance et aux respects des différences, puisse être censuré » s’indigne-t-il dans un communiqué. D’autant plus que depuis le 4 juillet, et ce jusqu’au 26, le théâtre de la Vallée propose une adaptation théâtrale signée Gerold Schumann de ce conte pour enfants. La compagnie a en effet fait le choix de retrouver exactement l’univers de ce chef d’oeuvre en donnant mouvement aux formes géométriques qui vont à l’école, jouent, s’enlacent à devenir vert, et même, fondent en larmes jaunes et bleues. Une histoire adressée aux petits comme aux grands, jouée au Collège de la Salle, que le théâtre de la Vallé invite à découvrir pour contrer la censure.

Visuels : © Yohann Cordelle / L’école des loisirs

Portrait d’acteur : Paul Rudd, égérie de la génération Apatow et génie méconnu de la comédie américaine
Le niveau d’hygiène des restaurants relevé sur un site Internet
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *