Politique culturelle
Paris va archiver les messages de soutien aux victimes des attentats du 13 novembre

Paris va archiver les messages de soutien aux victimes des attentats du 13 novembre

18 décembre 2015 | PAR Pauline L'Huillier

Que vont devenir les nombreux messages, objets ou fleurs qui ont été déposés devant la salle de spectacle du Bataclan, suite aux attentats de novembre ? Jeudi dernier, les équipes de la Propreté de Paris et des Archives de Paris les triaient et les collectaient. 

Des lettres d’hommage, des poèmes, des photos, des dessins d’enfants, des bougies, des fleurs… Ce sont tous ces objets que la ville de Paris a décidé d’archiver. Devant les différents lieux des attentats, les objets récupérés ont été séchés, triés, puis conditionnés pour être ensuite conservés. Les Archives de Paris ont en vue de faire une constitution d’un fonds documentaire sur le mouvement de solidarité engendré par les attentats, qui ont fait 130 morts et plusieurs centaines de blessés.

Devant le Bataclan, les éboueurs ont enlevé les fleurs fanées et les bougies cassées pour dégager les trottoirs et permettre aux habitants du quartier de tourner progressivement la page. Les fleurs toujours vives, les objets qui résistent à la pluie, sont redisposés sur le trottoir qui fait face au Bataclan. Chacun peut continuer à venir se recueillir, et laisser des témoignages, en attendant que soit créé un mémorial éternel. Un projet auquel réfléchissent les autorités et les familles. Tout comme pour celui de l’association « Génération Bataclan » (voir notre article), c’est la volonté de ne jamais oublier, conjuguée à un hommage aux victimes qui anime ces projets de mémoriaux.

Visuel : ©Pauline L’Huillier ; Place de la République

Gagnez 10×2 places pour le film « Arrêtez-moi là » avec Reda Kateb
[Interview] Le cycle « C’est magique.. » au Forum des images
Pauline L'Huillier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *