Politique culturelle
Paris reloge La Main aux Bains

Paris reloge La Main aux Bains

28 août 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

De la Main Jaune aux Bains Douche,non l’actualité ne concerne pas la vie nocturne parisienne mais un collectif d’artistes, La Main, qui squattait à l’ancienne boite de nuit, la mairie les reloge dans les anciens bains douches Castagnary (15e)

Ce collectif s’était installé en 2011 Porte de Champerret. En septembre, il devra déménager car l’ancien club mythique connu pour ses soirées en patin à roulettes et pour le mini-short de Sophie Marceau dans la boum  ne répond plus aux exigences de sécurité nécessaires. La Main Jaune va donc fermer définitivement. Si « Élisabeth Borne, directrice de la direction de l’urbanisme déclarait le 26 juillet dans Le Parisien que  « le lieu pourrait être transformé en salle de sport par exemple. », le site Paris.fr informe que « la Ville a (engagé )une procédure de vente du site. »
Entre temps, les artistes La Main ont acquis une certaine reconnaissance. Ils reçoivent le soutien de la  direction du logement en lien avec la direction des affaires culturelles qui toutes deux soulignent la qualité artistique du projet de La Main qui a rassemblé de nombreux artistes du spectacle vivant (danse, théâtre, musique, cirque), de la photographie, ou encore du stylisme, de la gravure ou même du cabaret burlesque. Leur déménagement sur le site des anciens bains-douches Castagnary dans le 15e arrondissement donnera naissance à un  véritable réseau des collectifs d’artistes à Paris.

Les lieux de création collectifs informels représentent aux yeux de la Ville un pan important de la vitalité artistique de Paris. Ils proposent des espaces de création et de travail mutualisés aux artistes, permettent l’émergence de nouvelles formes artistiques, de nouveaux talents, et contribuent incontestablement au dynamisme culturel de Paris.

Crédits photo : ©La Main

Two Door Cinema Club dévoile son second album, Beacon en streaming
John Galliano perd la Légion d’honneur
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

One thought on “Paris reloge La Main aux Bains”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture