Politique culturelle
Millepied quitte l’Opéra

Millepied quitte l’Opéra

03 février 2016 | PAR Amelie Blaustein Niddam

C’est la rumeur qui courait ce soir dans tout Paris.  Le danseur et chorégraphe Benjamin Millepied, directeur depuis 2014 de la danse de l’Opéra de Paris, a décidé, selon des informations de Paris Match et France Info de quitter ses fonctions.

Joint par  l’AFP, le directeur de l’Opéra Stéphane Lissner n’a pas infirmé l’information. Son service de presse a juste déclaré qu’il avait  « des choses importantes à dire ».

Sa nomination en 2013 avait pris l’allure d’une bombe. A 35 ans, il devenait directeur de la danse à l’Opéra de Paris », succédant en 2014  à Brigitte Lefèvre, 68 ans, qui occupait le poste depuis 19 ans.

Interprète du New- York City Ballet, chorégraphe, directeur de L.A Dance Project depuis 2011, mannequin, son expérience semblait légère. L’aspect très people de sa nomination était soulignée. Il a effet  joué et chorégraphié pour le blockbuster Black Swann et s’est marié dans le très chic Big Sur avec la star Natalie Portman.

Et pourtant, en quelques mois, Millepied a révolutionné la danse, amenant un double changement. Des chorégraphes contemporains qui ont osé des performances impensables auparavant. On pense à Boris Charmatz investissant tous les espaces de Garnier à l’exclusion de la salle. On pense à Jérôme Bel qui fera danser dès vendredi des amateurs. Mais également un apport numérique évident nommé 3e scène qui fonctionne depuis le mardi 15 septembre. Confiée à Dimitri Chamblas, son directeur artistique, son rideau s’ouvre sur l’univers digital où les frontières artistiques et géographiques éclatent. Chorégraphes, cinéastes, compositeurs, plasticiens, photographes, écrivains y gravitent, comme autant de regards et d’influences provenant de tous les horizons.

Les raisons et la confirmation de son départ seront mentionnées demain lors d’une conférence de presse.

 Visuel : Benjamin Millepied pour Saint Laurent Parfum

“Cabaret électrique” déjanté, vitrine d’un Cirque Electrique résolument rock’n’roll
Le Candide de Voltaire illustré par Wolinski
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture