Politique culturelle

Mélenchon président ! De la fiction à la réalité il n’y a qu’un épisode de série

Mélenchon président ! De la fiction à la réalité il n’y a qu’un épisode de série

21 novembre 2011 | PAR Amelie Terranera

Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Front de Gauche à la présidentielle est le héros d’une websérie politique, à visionner sur son site internet. En marche, c’est son nom, sera diffusée à partir d’aujourd’hui, le 21 novembre, et ce tout au long de la campagne.

Inspirée des séries américaines et réalisée par des sympathisants bénévoles, la websérie En marche aspire à rapprocher son héros d’un public plus large et surtout de fidéliser les spectateurs à cet homme de terrain et de série !

« On a eu une grande liberté d’action. Jean-Luc Mélenchon n’est pas du tout intervenu dans l’élaboration du message final. » Un journaliste reporter d’images, bénévole de l’opération

Jean-Luc Mélenchon n’est pas peu fier de cette initiative : « Une websérie en cours de campagne et qui la raconte, cela ne s’est jamais vu, jamais fait nulle part. Même pas ‘aux Etats-Unis dans la campagne d’Obama’, cette comparaison tarte à la crème de tous les ébahis de la com. » Arnauld Champremier-Trigano, le directeur de la communication de la campagne de Jean-Luc Mélenchon affirme pourtant s’être largement inspiré de la stratégie du président américain : « On s’appuie sur une équipe de bénévoles pour filmes et monter les images. C’est un moyen d’obtenir une grande diversité de points de vue, on peut montrer qui on est vraiment. »

Arnauld Champremier-Trigano, et Alban Fischer, parents de la websérie, ont pour but de « fidéliser les internautes ». Pour cela, ils ont utilisé les mêmes ficelles que les séries tv : le suspens et la fidélisation. Le format court des épisodes tend à créer une dynamique d’attente et une fidélisation du spectateur, potentiel votant, qu’il faut séduire par les idées du Front de Gauche.

Au centre de l’attention, au centre de la toile

Jean-Luc Mélenchon, orateur talentueux, tenait déjà en 2008, un rôle principal, comme l’explique Arnauld Champremier-Trigano : « On avait créé ‘Monsieur Mélenchon’, une série de reportages sur le congrès de Reims, le départ de Mélenchon du PS puis les élections européennes. Ils étaient diffusés sur la webtélé, Télétoc. »

Le candidat du Front de Gauche est montré sous son meilleur jour : aimable, attentionné, travailleur. Eric de Lyon, militant du Parti de Gauche, argumente : « Jean-Luc Mélenchon est souvent dépeint comme quelqu’un qui s’emporte. Là, on a assez de temps pour éviter le discours dominant, montrer que sur un marché, c’est quelqu’un d’hyper cordial. »

Concept novateur, diffusion plus large des idées de Gauche, En marche, prend une longueur d’avance sur les campagnes des autres candidats. Quelle sera alors la réponse des autres têtes d’affiche ?

Pascal Quignard nous revient avec une femme sous influence
Le nouveau film de Clint Eastwood suscite la polémique aux Etats-Unis
Amelie Terranera

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *