Politique culturelle

L’Unesco étend sa protection

L’Unesco étend sa protection

28 juin 2011 | PAR Tristan Karache-Prudent

Le comité du patrimoine mondial est réuni à Paris jusqu’au 29 juin prochain pour étudier si oui ou non 35 sites culturels et naturels devraient être rajoutés à la listes des sites protégés par l’Unesco pour « valeur universelle exceptionnelle ».

Pour cette 35ème session, en plus de juger de l’état de conservation des 169 sites sous la protection de l’organisation, de nouveaux endroits ont été ajoutés à la liste notamment des sites préhistoriques européens, un plateau en Éthiopie, un fort portugais du XVIème siècle au Kenya et une citadelle vietnamienne du XIVème siècle.

Donnant un aperçut du développement des sociétés agricoles au Néolithique, les « sites palafittiques  préhistoriques » situés autour des lacs et des régions alpines sont désormais patrimoine de l’Unesco. Ces vestiges d’habitation sont répartis sur la France, la Suisse, l’Italie, l’Allemagne, l’Autriche et la Slovénie.

Le paysage culturel de Konso en Éthiopie se situe sur les hauts plateaux. Ce carré de terres arides de 55km² représente « un exemple spectaculaire d’une tradition culturelle vivante » vieille de 400 ans a déclaré l’Unesco dans un communiqué. L’organisation ajoute les statues de bois anthropomorphiques sont « un témoignage exceptionnel et vivant de traditions funéraires sur le point de disparaître ».

Par ailleurs, le Fort Jésus construit par les Portugais de 1953 à 1956 dans le but de protéger le port de Mombasa au Kenya a lui aussi eu l’honneur d’être ajouté à la liste. Il est « est l’un des exemples les plus remarquables et les mieux préservés de fortification militaire portugaise du XVIème siècle et une référence dans l’histoire de ce type de construction ».

La citadelle de la dynastie Hô « témoigne de l’épanouissement du néoconfucianisme dans le Vietnam de la fin du XIVe siècle et de sa diffusion dans d’autres parties d’Extrême-Orient » selon l’organisation et « Les bâtiments de la Citadelle représentent un exemple exceptionnel d’un nouveau style de ville impériale du Sud-Est asiatique ».

D’autres sites culturels ont été ajoutés : Al Aïn, aux Emirats Arabes Unis, de la Sierra de Tramuntana, en Espagne, du Jardin persan, en Iran, et la mosquée de Selimyie, en Turquie.

Photo: Le Fort Jésus aux abords du port de Mombasa

Bill Gaytten reprend la direction artistique chez John Galliano
Mick Jagger lance un nouveau groupe
Tristan Karache-Prudent

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *