Politique culturelle

L’Ukraine fête ses vingt ans d’Indépendance

06 octobre 2011 | PAR Coline Crance

Dans le cadre des célébrations du XXème anniversaire de son Indépendance, l’Ukraine s’expose en France. Après Bruxelles, où cette exposition a rencontré un vif succès, « Saisons Ukrainiennes » s’installe en France pour quelques semaines afin de faire découvrir aux Français l’immense richesse de la culture ukrainienne, d’admirer et d’apprécier la variété de création des artistes exposés, ainsi que la diversité de leurs talents.

Cette exposition a été vue par plusieurs centaines de visiteurs au centre culturel de l’Ukraine en France. Devant ce succès, plusieurs pays ont manifesté leur envie de voir cette exposition s’arrêter chez eux. Cela sera le cas en Angleterre, en Allemagne ainsi qu’en Israël.

L’héritage culturel ukrainien est vaste. Gogol, Sonia Delaunay ou encore Mikhaïl Boulgakov en sont les plus célèbres et les plus dignes représentants au niveau mondial.A l’occasion de cet évènement, quatre artistes exposés, proposent, chacun à leur façon, une vision de cet art ukrainien si riche.

Avec Maria Prymatchenko (1909-1998), « Les animaux fantastiques » entraînent les amateurs d’art dans l’imaginaire de cette artiste, empreint de la plus pure tradition populaire et ancestrale de l’Ukraine. Baignée, et imprégnée dés son plus jeune, dans cette tradition culturelle, elle réussit à la transformer, à la faire sienne, pour la restituer. Elle est une passerelle qui relie l’héritage culturel ukrainien avec sa propre création.

Galyna S. Grygoryeva(1933- ), dont la famille a toujours institué en principe fondamental, que l’Art est le monde de la liberté, de l’indépendance d’esprit et de la pureté, emporte le regard et la pensée du spectateur au coeur d’un véritable épanouissement. C’est de plénitude dont il s’agit : la naturelle et universelle rencontre de l’homme avec le divin.

Victor Sevastianov(1923-1993) propose une exploration amoureuse des paysages de son Ukraine ; il en est le peintre par excellence. Il a fait de sa chère Ukraine, sa muse, source intarissable de création.

Oleg Pintchouk (1960- ), à travers ses sculptures, nous offre sa vision d’un monde fantaisiste, peuplé de créatures extraordinaires. Ce monde animalier, appelle en regard les animaux magiques de Maria Prymatchenko, dont les peintures, inspirés par l’art populaire ukrainien, l’ont toujours fasciné.

Ces quatre artistes ont pour point commun de mettre en valeur ce bouillonnement et ce baillonnement qui furent propre à l’art ukrainien pendant des sièlces d’oppression et d’occupation. Ces oeuvress seront exposés à partir du 27 Octobre à la mairie du 16e puis au centre culturel Ukrainien à partir du 1 er Novembre. Autour des ces  » saisons ukrainiennes », des rencontres sont organisés entre les différents représentants politiques de ces deux nations qui mettent en exergue la volonté de l’Ukraine qui à des frontières communes avec la Pologne, la Hongrie et la Slovaquie d’être résolument européenne.

 

 

Infos pratiques

Gagner 1×2 places pour le concert de Seun Kuti & Egypt 80 le 12 octobre à Aucamville
Galerie : Eva Hober rouvre rue Chapon et commence par une exposition de Jérôme Zonder
Coline Crance

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *