Politique culturelle

L’institut Culturel Google lance sa section des « arts de la scène »

L’institut Culturel Google lance sa section des « arts de la scène »

02 décembre 2015 | PAR Yaël Hirsch

Ce mardi 1er décembre, à son siège parisien, l’Institut Culturel Google invitait ses partenaires français : L’Opéra comique, la Philharmonie, l’Opéra national de Paris,  le Centre national du costume de scène, le Théâtre et la Comédie des Champs Elysées et la Maison des cultures du Monde, à venir présenter leur projet commun autour des arts de la scène et des arts vivants. Après L’Art, l’Histoire, le Patrimoine mondial et le Street Art, le nouveau grand chantier de l’institut -dont la vocation est de donner des outils technologiques au secteur culturel- concerne en effet le spectacle vivant.

Les ingénieurs de l’Institut Culturel Google mettent donc des outils au service des institutions. Pour les arts de la scène, l’institution française pionnière est l’Opéra National de Paris, qui crée du contenu pour le numérique avec sa Troisième Scène (voir notre article); c’est l’opéra qui, le premier et avec Google, a proposé une expérience numérique du plafond dessiné par Chagall au Palais Garnier, via streetview, et en ce moment même Youtube (donc Google) teste la vidéo à 360 degrés avec les danseurs de Benjamin Millepied.

Côté visite numérique en 3D, la Philharmonie n’est pas en reste et Streetview permet de visiter de bas en haut le bâtiment de Jean Nouvel et Christian de Portzamparc, et ce, jusqu’à la terrasse avec une vue panoramique, qui n’est pas encore accessible au public.

Avec le Centre national du costume de scène de Moulins, non seulement l’Institut aide à la conservation d’expositions passées, comme celle des robes des grandes divas, sur un monde numérique, mais les ingénieurs de Google testent également avec succès des technologies de capture en haute définition de ces costumes, qu’on peut explorer de fond en comble via zooms et gros plans à travers son écran.

Le Théâtre et la Comédie des Champs Elysées ont pu nous parler de leur manière d’intégrer l’aide scientifique de Google à son actualité. La salle mythique qui vient de fêter ses cent ans a par exemple prévu une grande exposition virtuelle sur les opéras de Mozart qui ont été créés ou joués en son sein, et prévoit la sortie à l’occasion de la programmation de l’opéra de jeunesse Mithridate dirigé par Emmanuelle Haïm en février (informations).

En clôture de cette passionnante réunion d’information où le caractère bénévole du partenariat a été rappelé, on a pu utiliser les fameuses (et peu chères) lunettes 3D cardboard et des tablettes pour faire l’expérience google de spectacles vivants en réalité augmentée.

Avec 900 partenaires dans le monde, l’Institut Culturel Google est déjà une véritable académie et mine de contenus pensés par et pour le web. A (re)découvrir ici.

Visuel : #steponstage photo de couverture de la page facebook internationale du projet.

La sélection cinéma de la semaine du 2 décembre 2015
« Château de Barbe-Bleue » / « Voix humaine » par Warlikowski : un diptyque avec et sans magie
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Une réflexion sur « L’institut Culturel Google lance sa section des « arts de la scène » »

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *