Politique culturelle

Les Grands travaux du Grand Palais

Les Grands travaux du Grand Palais

15 février 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

L’établissement public de la Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Élysées est créé en janvier 2011. Il est présidé par Jean-Paul Cluzel ( photo) . L’une de ses missions est d’animer, promouvoir et exploiter les espaces du Grand Palais. Une série de grands travaux est prévue ainsi qu’un accueil de  spectacles , venant notamment  de la Comédie Française.

Jean-Paul Cluzel est un haut fonctionnaire français, ex-directeur de l’Opéra de Paris, ex-président de RFI et Radio France, il est aujourd’hui à la tête de la Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Élysées. Rappelons que dans ses « dix propositions phare » datant d’avril 2010, il affirmait souhaiter faire du Grand Palais « un nouvel opérateur culturel ». La rénovation prévue atteint un coût total de travaux de 236 M€ HT sur la période 2012/2017, dont la part incombant à l’Etat devra se limiter à 120 M € grâce à un autofinancement d’au moins 50%. Le succès de l’exposition Monet qui a accueilli un total de 913.064 visiteurs, réalisant la plus forte fréquentation pour une exposition en France depuis plus de 40 ans offre un argument solide pour que l’Etat accepte la participation au projet.

Le programme des travaux prévoit « l’aménagement des galeries autour de la Nef, l’installation d’un système de régulation thermique dans la Nef, la création d’une base logistique, la remise aux normes de l’ensemble de l’édifice et l’ouverture de grandes baies vitrées et de circulations pour restituer la cohérence et la transparence originelles du bâtiment. »

Le Nouveau Grand Palais aura alors une plus grande capacité d’accueil du public et verra ses expositions passer de 4 à 6 par an avec une ouverture sur les cultures urbaines.

La part belle sera faite à la programmation artistique. Michel Guerrin rappelle dans le Monde daté du 12 février 2011 qu’une « pièce de théâtre sera donnée par la Comédie-Française dans le salon d’honneur. Sortir des murs du Français est une volonté de la directrice Murielle Mayette qui avait souhaité délocaliser quelques spectacles à la MC93. L’initiative avait été alors  déboutée.

Le festival des Subsistances débute à Lyon ce jeudi
L’Hotel de Ville de Paris accueille une exposition sur la Commune de 1871
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *