Politique culturelle

Les directeurs des festivals solidaires des intermittents

Les directeurs des festivals solidaires des intermittents

05 juin 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Nous vous en parlions le 27 mai dernier alors que Sud Culture lançait les premières menaces d’une grève d’intermittents empêchant la tenue du Festival d’Avignon. Ces dernières 48h, la menace est passée à exécution. Les directeurs de festivals rejoignent la lutte et demandent au gouvernement de stopper net la réforme.


L’affaire en est à son point d’orgue et tous attendent le pire. Le printemps des comédiens a ouvert le bal des festivals de l’été sous la tourmente : pour le moment, la grève des intermittents a empêché de jouer Vader (Père) de Franck Chartier. La première de MacBeth mise en scène par Brett Bailey doit jouer vendredi 6 juin, on ne sait pas si cela sera possible. La Coordination des intermittents et précaires du Languedoc-Roussillon contre l’accord UNEDIC du 22/03/14 et pour l’ouverture de nouvelles négociations a déclaré par communiqué « À cet instant, il appartient à chacun, artiste, technicien, salarié et directeur de structures culturelles, de prendre sa responsabilité et de rejoindre le mouvement de grève jusqu’à ce que Monsieur Rebsamen, Ministre du travail, n’agrée pas l’accord UNEDIC sur l’assurance chômage du 22 mars et que s’ouvrent enfin des négociations où nos propositions seront prises en compte. Nous en Languedoc-Roussillon, ne pouvons être les seuls porteurs de ce mouvement de grève. »

Aujourd’hui, Libération fera paraître une tribune signée par des directeurs de festivals et de lieux culturels dont Olivier Py. Ils demandent à l’Etat de ne pas ratifier la convention :
« « Agréer la convention en l’état relèverait d’une provocation au regard de la situation sociale de notre pays et de son niveau de chômage. Ce serait une erreur, voire une faute, à la veille des festivals d’été qui font le rayonnement international de notre pays. »

La colère vise directement François Rebsamen, ministre du travail. La nouvelle convention met à mal le statut des intermittents, spécifiquement dans les annexes 8 et 10, le paupérise encore plus en instituant des carences de paiement qui jetteraient les bénéficiaires dans une plus grande encore précarité.

Le spectre de 2003 flotte sévèrement. Il y a 11 ans, le dernier festival d’Avignon dirigé par Bernard Faivre D’arcier n’avait pas eu lieu. Mardi, les intermittents du Collectif vauclusien ont affiché le message « Festival annulé » associé au numéro du Medef local, sur le Pont d’Avignon.

Visuel : .cip-idf

Est-ce que la maîtresse dort à l’école? de Carole Fives & Isabelle Le Touzé
Carolyn Carlson dans les lignes de Rotkho au Festival June Events
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *