Politique culturelle
Les Delacroix de la Chapelle Saints-Anges font peaux neuves

Les Delacroix de la Chapelle Saints-Anges font peaux neuves

23 novembre 2016 | PAR Joanna Wadel

Cet après-midi à 17h30, les peintures murales de l’Eglise Saint-Sulpice signées par Delacroix en 1861 retrouveront leurs couleurs, dévoilées en la présence de la Maire de Paris et de Bruno Julliard, premier adjoint en charge du patrimoine.

@Delacroix @Mairie de Paris

C’est l’un des joyaux de notre patrimoine que l’Eglise Saint-Sulpice et ses chapelles ornées de manière spectaculaire par d’illustres peintres et artisans des XVIIème, XVIIIème et XIXème siècles. La Chapelle des Saints-Anges est enfin restaurée, à l’issue de travaux lancés en 2015 par la Ville de Paris. Le décor, composé de deux panneaux muraux et d’une voûte peinte qu’Eugène Delacroix aura mis six ans à achever, a été remis en l’état en l’espace d’une année.

Ce n’est pas la première fois que les peintures sont restaurées, en effet Delacroix a d’abord lui-même veillé à la conservation de son oeuvre en isolant la paroi à l’aide de couches de cire, d’huile et de résine pour lutter contre l’humidité du mur. Depuis, de nombreuses restaurations ont eu lieu, en 1895, 1934, 1943 et 1946, sans pour autant réussir à pallier l’écaillage des toiles. La dernière opération de refixage réalisée en 1976 à l’aide de résine synthétique aurait même contribué à détériorer la surface.

La restauration s’est faite en deux étapes ; une première phase d’observation dite d’étude a été réalisée avant janvier 2016 afin d’analyser les facteurs de l’érosion des œuvres, à savoir l’état du bâtiment et sa toiture mais aussi les couches successives accumulées lors des précédentes retouches. La seconde phase rassemble les différents diagnostics d’experts pour aboutir à un dossier final présenté à un premier comité scientifique, puis soumis au contrôle scientifique et technique de la DRAC (Direction des Affaires Culturelles/Conservation des œuvres d’art civiles et religieuses).

La restauration a été encadrée de près par Alina Moskalik-Detalle, chargée des peintures murales, épaulée par Anne Pinto qui a supervisé la restauration du vitrail. Le tout assisté par la DRAC et soutenu par le Musée Delacroix et la Ville de Paris.

Seront présents cet après-midi pour l’inauguration ; Anne Hidalgo, Jean-Pierre Lecoq, le maire du 6ème arrondissement mais aussi Jean-Luc Martinez, président et directeur du Musée du Louvre aux côtés de Dominique Font-Réaulx, conservateur général du patrimoine et directrice du musée Eugène Delacroix. La présentation des travaux assurée par Marie Montfort dès 17h30 sera suivie à 18h30 de la cérémonie d’inauguration officielle de Chapelle rénovée.

Visuel : ©Mairie de Paris

Éloigner le ciel plombé de couteaux – Donne moi quelque chose qui ne meurt pas de Sine qua non art au Manège de Reims.
La Maîtrise de Notre-Dame et l’Orchestre de la Garde républicaine, un concert cathédral et gracieux
Joanna Wadel

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *