Politique culturelle

Le Printemps des poètes menacé par d’importantes coupes budgétaires

Le Printemps des poètes menacé par d’importantes coupes budgétaires

14 octobre 2012 | PAR Yaël Hirsch

Si la 15ème édition de cette manifestation nationale qui a pour ambition de « Le partage des poèmes dans la cité » est bien en train de se préparer pour le mois de mars prochain, une soudaine coupe de budget de 40 % des subventions nationales annoncée cet été met ce rendez-vous des amateurs de poésie en grande difficulté.

Alors que le ministère de la Culture maintien son soutien au Printemps des poètes (mais ne peut en augmenter le montant), le ministère de l’Éducation a annoncé cet été qu’il ne pourrait donner les 60 000 euros promis pour organiser l’évènement. Soit 40 % du budget de son organisation. Présent dans de nombreuses villes de France, le Printemps des poètes a pourtant une vocation pédagogique explicite, avec de nombreux poèmes libres d’accès sur son site et des évènements vivants qui sortent les poèmes des tours d’ivoire de quelques éditions raffinées pour renouer avec l’oralité populaire des vers.

Dans une lettre sobre, Jean-Pierre Siméon, le directeur artistique du Printemps des poètes appelle la population à écrire directement à Mr Vincent Peillon pour lui demander de revenir sur la décision de cet été et d’affirmer à nouveau son soutien financier à cette semaine nationale de poésie partagée.

Ma bonne étoile a perdu le nord
Bande à Part de Jean-Luc Godard en dvd et Blu-ray
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *