Politique culturelle
Le Parlement défend les librairies en France et vote le texte « anti-Amazon »

Le Parlement défend les librairies en France et vote le texte « anti-Amazon »

27 juin 2014 | PAR Carlos Dominguez-Lloret

Le texte « anti-Amazon » sur le prix des livres sur internet, déposé par l’UMP et destiné à protéger les libraires en France, a été adopté ce jeudi 26 juin au Sénat. 

Selon le texte, le géant américain Amazon qui menace d’écraser les librairies en France, ainsi qu’il l’a fait aux Etats-Unis, n’aura plus le droit de cumuler gratuité des frais de port et rabais de 5 %. Selon le journal, le texte empêchera aux opérateurs en ligne tels Amazon, de s’aventurer dans des pratiques commerciales déloyales.

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti a déclaré que: « Nous le vérifions une fois de plus, les lois sur l’économie du livre font toujours consensus, pour ne pas dire l’unanimité. C’est le signe de l’attachement profond de la Nation au livre, de l’idée que la France se fait d’elle même, de son histoire et de son avenir« .

City_Lights_BookstoreIl faut rappeler qu’en 2009, la dernière librairie française, La Librairie de France, située aux Etats-Unis, a dû fermer ses portes. La librairie, située à New York en face du Rockefeller Center a vu son loyer passer de 300.000 à 1.000.000 de dollars par an. En 2008, le journaliste Jérôme Garcin s’est montré ému par cette situation lamentable. En même temps, Pierre Assouline a déploré aussi le triste destin réservé à la dernier librairie française aux Etats-Unis. Le grippement du loyer et la concurrence des sites de vente sur internet tels Amazon ont mis en péril plusieurs librairies aux Etats-Unis. Néanmoins, malgré la disparition de ces sites de rencontre et de partage culturel, la fermeture des librairies passe inaperçue en Amérique. Aujourd’hui les librairies qui ont survécu sont celles que l’histoire a épargné, telle la librairie City Lights de Lawrence Ferlinghetti, endroit qui a vu naître la Beat génération pendant les années 40. Cependant, presque tout le reste des librairies dans ce pays ont disparu sous le mutisme des gouvernants et la complaisance de ses citoyens.

Visuel © Caroline Culler

Le malaise des cinémas français va vous faire fondre
Gagnez 2 Pass pour MUSILAC à Aix-les-Bains le samedi 12 Juillet 2014
Carlos Dominguez-Lloret

One thought on “Le Parlement défend les librairies en France et vote le texte « anti-Amazon »”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture