Politique culturelle
Le maire de Béziers a supprimé le poste de directeur des théâtres

Le maire de Béziers a supprimé le poste de directeur des théâtres

31 juillet 2014 | PAR Carlos Dominguez-Lloret

En attendant une possible mutualisation des compétences des experts culturels de la ville, Robert Ménard a décidé de supprimer le poste de directeur des théâtres à Béziers

MairiebeziersMaire affilié au Front National, Robert Ménard, a expliqué que le directeur de théâtre actuel a voulu quitter son poste car il ne voulait pas travailler à ses côtés. Mardi, le conseil municipal s’est réuni afin d’étudier le point 42 pour la suppression de l’emploi de directeur des théâtres et de la culture. Cependant, selon Midi Libre, Élisabeth Pissarro, adjointe à la culture a confirmé que: « Évidemment que quelqu’un sera chargé de la programmation théâtrale. Nous n’allons pas laisser cette fonction sans personne. » Selon le journal, avant tout Ménard souhaite mutualiser les compétences des experts culturels qui travaillent au sein de la mairie de Béziers.

Selon le socialiste Jean-Michel du Plaa: « Il n’était pas du tout obligatoire de passer par une telle délibération pour mettre fin aux fonctions du directeur des théâtres. C’est plutôt étonnant. » Malgré la situation, le nom du directeur de Zinga Zanga, Christophe Burte, résonne dans les couloirs de la Mairie pour « chapeauter les différents lieux de culture de Béziers. », affirme le Midi Libre.

Il faut bien dire que les derniers jours le FN a mené des actions épouvantables contre les manifestations culturelles en France. 

Le 17 juillet dernier à Luc-en-Provence (Var), un festival électro a été annulé au dernier moment. Selon Le Journal du dimanche, les organisateurs ont dénoncé des pressions sur le gestionnaire du lieu, venues de Philippe de la Grange, nouveau maire FN de la ville. Pour ce qui concerne Beaucaire, l’une des premières mesures de Julien Sanchez a été la baisse de subventions du centre social et culturel.

Le 25 mars dans un article, Le Monde a aussi rappelé qu’en 1995 les maires FN de Toulon, Marignane, et Orange avaient censuré livres et journaux dans les bibliothèques municipales, annulé de concerts qui selon eux contrevenaient aux « bonnes mœurs ». Ils étaient aussi intervenus dans la programmation théâtrale jugée trop moderne pour eux. Mais revenons au présent.

L’événement le plus récent concerne le nouvel édile FN de la petite ville de Hayange qui a fait modifier une sculpture réalisée par Alain Mila, car il a considéré que la «ville est assez lugubre, sinistre. » Apparemment, en repeignant la sculpture ils ont voulu égayer la ville. Selon Mila l’action de repeindre son oeuvre en « bleu piscine, représente une atteinte à tout son travail et à ses valeurs. » Aurélie Filippetti s’est prononcée et elle a dénoncé « une violation manifeste du droit moral et des règles élémentaires du code de la propriété intellectuelle et de la protection du patrimoine. »

 

visuel © mel 225

visuel © vpe

La recette de Claude : chou blanc aux pommes et au roquefort
Jean Jaurès, un symbole pour tous
Carlos Dominguez-Lloret

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture