Politique culturelle
Le drapeau arc-en-ciel entre au MoMA

Le drapeau arc-en-ciel entre au MoMA

22 juin 2015 | PAR Flora Vandenesch

Mercredi 17 juin, le Museum of Modern Art de New York a fait l’acquisition du tout premier drapeau arc-en-ciel créé par le militant politique et artiste Gilbert Baker en juin 1978. Cousu à la main par une trentaine de volontaires lors de de la Gay Pride de San Francisco, il est aujourd’hui un symbole fort du mouvement, flottant fièrement à travers le monde. Le rainbow flag fait aussi maintenant partie de la collection du MoMA.

En ce mois de juin, the « Pride Month » ou « mois de la fierté » célèbre la communauté des lesbiennes, gays, bisexuels et trans, appelée aussi LGBT. Une fière et joyeuse annonce nous interpelle sur twitter : « The Rainbow Flag, created by Gilbert Baker, is now part of MoMA’s design collection », postée par le Musée d’art moderne de New York. Sur le site du musée, Gilbert Baker parle de l’origine de cette création, rappelant la puissance que pouvait avoir les drapeaux lors des cérémonies du bicentenaire de l’indépendance des Etats-Unis en 1976 : « C’est différent de toutes les autres formes d’art (…). Nous avions besoin de ce symbole qui ne disait pas le mot gay (…), mais dont tout le monde comprend le sens lorsqu’on le voit. » L’artiste explique sur le site du MoMA : « Nous suivions le message délivré par Harvey Milk – premier élu ouvertement gay assassiné en 1978, qui préconisait d’être visible. Nous devions sortir du mensonge. Ce drapeau était une manière de dire « Voilà qui je suis. (…) Nous avions besoin de quelque chose de beau, quelque chose qui vienne de nous. »

Depuis le début des années 1990, Queer Drapeau est utilisé comme le symbole de fierté dans les droits des défilés LGBT. Pour Gilbert Baker, il représente une forme de pouvoir : « Un drapeau, ce n’est ni une peinture, ni un vêtement, ni un logo, mais c’est quelque chose de compréhensible pour tous. Il nous rallie en tant que tribu et marque aussi une forme de pouvoir. Et puis l’arc-en-ciel correspond vraiment à notre diversité en termes de race, de sexe et d’âge ». Gilbert Baker a été en poste à San Francisco au début du mouvement pour les droits des homosexuels, après avoir servi dans l’armée américaine de 1970 à 1972. Activiste pour les droits civiques, il développe ses talents artistiques et créé des bannières pour des défilés de protestation pour les droits des homosexuels et de l’anti-guerre.

Visuel : flickr

Un épisode des Simpson inspiré du film Boyhood
Le hipster détrôné, le yuccie nouveau roi
Flora Vandenesch

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *