Politique culturelle
La ville de Paris répond à la Chambre régionale des comptes

La ville de Paris répond à la Chambre régionale des comptes

05 septembre 2013 | PAR Marie Pichereau

Après que le quotidien le Monde ait publié une critique sur la gestion des musées de la Ville de Paris suite à un rapport de la Chambre régionale des comptes, la capitale a répondu et a énuméré dans un communiqué, les nombreuses actions engagées par la municipalité en faveur des musées.

Ces actions débutent en 2001 avec l’une des premières mesures prises par Bertrand Delanoë, qui a rendu gratuit l’accès aux collections permanentes, dans l’objectif de rendre accessible à tous le patrimoine des musées de la Ville. Depuis, les chiffres ont été significatifs puisque la fréquentation des collections permanentes des musées est passée de 400 000 visiteurs en 2001 à 1 400 000 en 2012. Cette mesure s’est accompagnée, contrairement à ce que relate le Monde dans son article, d’une diversification sociale forte des publics : ainsi, les professions et catégories sociales inférieures et moyennes représentaient en 2009 42% des visiteurs des musées municipaux contre 31,4% pour les musées nationaux situés à Paris. Par ailleurs, la ville de Paris rappelle que la rénovation de plusieurs musées a été engagée dans l’objectif notamment d’améliorer les conditions d’accueil de tous les publics ( Le Petit Palais et le Musée Cernuschi en 2005, Le Musée d’Art Moderne en 2006 et le Palais Galliera rouvrira après travaux fin septembre).

Petit_Palais_dsc06490

La gestion administrative des musées aurait été elle aussi repensée. Depuis 2013, les musées sont confiés à un établissement public, Paris Musées, qui en assure la gestion. L’une des nouvelles mesures de Paris Musées est notamment le lancement fin septembre d’un pass permettant de s’abonner annuellement à tous les musées municipaux. L’un des premiers signes de la dynamique de cette réforme est la progression de 25% de la fréquentation des musées municipaux au premier semestre 2013, par rapport au premier semestre 2012.

pm_actualite_cartepmEnfin la question de la démocratisation des publics a été abordée, celle-ci visant à élargir les publics des musées. La collectivité a créé entre autre, le programme L’Art pour grandir, destiné à renforcer le lien entre les enfants et les musées et des partenariats ont été mis en place avec les quartiers « politique de la Ville » pour des actions dans les musées notamment aux musées d’Art Moderne, à Carnavalet, au Petit Palais, à Bourdelle (6000 personnes concernées) et ceux entre écoles, musées et centres de loisirs. Ce programme est destiné à des publics en situation de handicap, comme par exemple les jeunes illettrés qui sont pris en charge au Petit Palais. Le lien entre les musées et les enfants vont par ailleurs être renforcés dans le cadre de l’aménagement des rythmes éducatifs, avec par exemple des visites virtuelles des collections organisées dans les écoles grâce à de nouveaux outils multimédia, en complément des visites de musées et des ateliers créatifs.

Ces actions témoignent selon la ville de Paris, de sa volonté et de celle des musées de placer les publics au cœur de leurs priorités. Les chiffres de fréquentation des musées parleraient d’eux-mêmes puisque d’après les chiffres, ils seraient passés de 1 425 000 visiteurs en 2001 à 2 380 000 visiteurs en 2012.

Source Dicom-Presse Envoi.

Visuels @ Capture d’écran.

Vincent Perez et Alanis Morissette dans un film sur Eileen Gray
Daft Punk accusé de plagiat par la toile
Marie Pichereau

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture