Politique culturelle

La maison des gladiateurs s’est effondrée à Pompéi

12 novembre 2010 | PAR Coline Crance

La maison des gladiateurs s’est effondrée samedi dernier à Pompéi. Cette nouvelle a suscité de nombreuses polémiques. Le parti italien des valeurs ,le parti démocrate et le magistrat anti-corruption Antonio  di  Pietro ont en appelé à la démission de Sandro Bondi le ministre en charge des biens culturels , très proche de Silvio Berlusconi lui-même mis à mal depuis quelques temps par de nombreux scandales relatifs à sa vie politique et privée …

Face à cette revendication, le ministre Sandro Bondi s’insurge et se défend de toute responsabilité dans cet effondrement qui selon lui n’est lié qu’à la mauvaise météo de ces derniers temps. De plus pour lui l’Etat ne peut pas être accusé de corruption, vu que l’argent ne lui revient pas mais à un organisme. Il n’a donc pas de responsabilité directe et estime qu’il faudrait surtout créer une fondation chargée de l’intérêt de la conservation de la ville de Pompéi. Néanmoins ce site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1997 dépend clairement de la responsabilité de l’Etat, répondent les opposants. En effet contrairement à la France dont le budget requis par l’Etat pour la conservation du patrimoine est de 1 % , en Italie il n’est seulement que de 0, 18 %.

Maria Pia Guermandi, de l’association de préservation du patrimoine Italie nostra  estime que L' »Italie manque totalement de culture dans la conservation de son territoire. » Elle accuse l’Etat de privilegier la rentabilisation des sites plutôt que leur entretien. Pour elle  » tous sont à risque » :  le Forum Romain , le Colisée , la Domus Aurea …. De plus , la maison des gladiateurs n’est pas le premier bâtiment à s’être éffrondré  : un mur des Agustali l’hiver dernier, la maison des Noces d’Hercule encore aujourd’hui fermée au public …

L’ Etat semble effectivement peu gérer ce patrimoine si conséquent et pourtant si important pour leur Histoire et l’Histoire mondiale. Qu’arrivera-t-il si le site de Pompéi est réellement soumis à l’autorité des spéculateurs financiers ? On se rappelle qu’en Mai dernier, le ministre en question Sandro Bondi avait appelé à privatiser le site …

Même au Vatican on s’agite , et le cardinal Gianfranco Ravasi proche de Benoit XVI a déclaré à la presse que :  » La destruction de la Maison des gladiateurs devient le symbole du climat de notre époque », « d’une atmosphère qui voit s’écrouler de plus en plus d’un côté l’éthique et de l’autre l’esthétique , c’est à dire trop souvent s’entremêlent les mauvaises actions morales et les laideurs visuelles »…

Affaire à suivre donc, mais il semblerait que l’effondrement de la Maison des gladiateurs soit bien le réceptacle du malaise politique qui étouffe l’Italie en ce moment …

Le Studio Harcourt fait son off pour le Mois de la photo
Soirée We are the 90’s à l’Élysée Montmartre
Coline Crance

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *