Politique culturelle

La Documenta soutient les artistes interdits d’entrer aux Emirats Arabes Unis

La Documenta soutient les artistes interdits d’entrer aux Emirats Arabes Unis

07 juillet 2015 | PAR Elodie Schwartz

En soutien aux artistes Walid Raad, Ashok Sukumaran et Andrew Ross interdits d’entrer aux Emirats Arabes Unis en mai dernier, six directeurs artistiques de la Documenta grand rendez-vous d’art contemporain qui a lieu l’été à Cassel (Allemagne), ont adressé une lettre aux institutions culturelles et touristiques de la principauté…

Walid Raad, Ashok Sukumaran et Andrew Ross ont obtenu le soutien de personnalités influentes dans le monde de l’art. Cinq directeurs artistiques de la Documenta, exposition d’art moderne et contemporaine de Cassel, ainsi que le directeur de la prochaine édition du festival ont en effet apporté leur aide à ces trois artistes en « écrivant une lettre aux autorités culturelles et touristiques des Emirats Arabes Unis » rapporte Le Journal Des Arts. Dans cette dernière, Rudi Fuchs, Catherine David, Okwui Enwezor, Roger M. Buergel, Carolyn Christov-Bakargiev et Adam Szymczyk protestent contre l’interdiction d’entrer dans la principauté pesant sur ces artistes influents.

En mai dernier, l’artiste libanais Walid Raad n’avait pas pu entrer sur le territoire des Emirats Arabes Unis alors qu’il devait participer avec le collectif Gulf Labor à une évaluation des conditions de travail des ouvriers sur les chantiers du Louvre et du Guggenheim sur l’île de Saadiyat à Abou Dhabi. A son arrivée à l’aéroport, il a été retenu à l’immigration puis renvoyé 24 heures plus tard pour « raisons de sécurité » explique le journal L’Orient le jour. Deux autres membres de l’association s’étaient déjà vus refuser l’entrée des Emirats : le sociologue Andrew Ross, refoulé en mars, et l’artiste indien Ashok Sukumaran, début mai, précise Le Monde. Pourtant, avant ces faits, ces trois artistes n’avaient jamais eu aucun mal à se rendre dans la principauté. Leur véritable faute ? Avoir signé la pétition lancée par le collectif en 2011 pour que la fondation Guggenheim (à New York) obtienne « les garanties contractuelles qui protégeront les droits des ouvriers sur le chantier de leur nouveau musée », révèle Artforum.

« Au nom de l’art, de la culture et de la liberté de passage pour des gens bien intentionnés », les six directeurs artistiques de la Documenta ont donc demandé dans cette lettre adressée à Sheikh Sultan Bon Tahnoon Al Nahyan, président de l’autorité du Tourisme et de la Culture d’Abu Dhabi, de lever « l’injuste » interdiction d’entrer sur le territoire pour ces artistes. « Nous croyons que les artistes et les universitaires devraient être autorisés à mener des recherches d’une manière significative et productive. Nous demandons aux autorités concernées de lever ces interdictions et de redonner à l’art sa juste place » ont conclu les membres de la Documenta.

Visuel : © Capture d’écran Google Maps

[Sortie dvd] « Dossier secret » et « Autour du monde… » : un Orson Welles vagabond
[Gastronomie] La madeleine a désormais son festival !
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *