Actu
La culture apparemment toujours pas indispensable

La culture apparemment toujours pas indispensable

11 décembre 2020 | PAR quentin didier

Il avait été annoncé que le déconfinement du 15 décembre signerait le retour des cinémas, des salles de théâtre et de spectacle et des musées. Le gouvernement décide finalement de rebrousser chemin sur la situation du secteur culturel.

C’est avec désarroi et colère que le monde de la culture se réveille ce vendredi 11 décembre. Étouffés depuis des mois, les acteurs du secteur misaient avec espoir sur le déconfinement du 15 décembre pour enfin recommencer à travailler, et même à vivre. Malheureusement les théâtres, cinémas et musées vont rester fermés jusqu’au 7 janvier minimum. Les boutiques et les commerces ont tous rouvert, et ce depuis quelques semaines déjà. Le gouvernement a évidemment anticipé les fêtes de fin d’année et l’importance économique qu’elles représentent.

Pas essentielle ?

Alors on s’interroge, la culture n’est-elle pas une activité essentielle ? N’a-t-elle pas, de manière très pragmatique et cynique, un impact financier suffisant ? On a bien peur que les deux réponses soient si et si. On peut alors se demander si le gouvernement en a réellement conscience ? À la vue de l’étude que le ministère de la Culture, le ministère de l’Économie et le ministère des Affaires étrangères présentaient le 28 novembre 2019, la réponse est une nouvelle fois oui. La culture a rapporté 91,4 milliards d’euros en 2018, soit autant que l’industrie agro-alimentaire et deux fois plus que l’industrie automobile… Le gouvernement parlait alors « d’un poids lourd » de l’économie et de la société française.

Pourtant le poids lourd est toujours contraint de rester sur la bande d’arrêt d’urgence, et ce jusqu’au 7 janvier. Et que se passera-t-il à cette date ? « Revoyure » selon les termes de la ministre de la culture Roselyne Bachelot, interrogée ce matin par Jean-Jacques Bourdin. Le gouvernement se repenchera sur la question de rouvrir les lieux culturels.

Un discours incohérent

Le problème selon le Premier ministre Jean Castex est que ces lieux reçoivent du public. « Est-ce que le métro n’est pas un établissement recevant du public ? ». « Est-ce que les grands magasins ne sont pas des établissements recevant du public ? » Le comédien Jean-Luc Moreau questionnait le discours de Jean Castex ce matin sur Sud Radio. On peut également se demander si les lieux de culte ne reçoivent-ils pas du public ? Le gouvernement laisse pourtant ces lieux ouverts sans même une jauge précise.

Le monde de la culture reste dans donc cette situation mélangeant frustration, incompréhension et parfois colère. Une colère sans nul doute justifiée à la vue de l’importance de la culture dans la société française, n’en déplaise à Mathieu Kassovitz. L’acteur et réalisateur déclare que « on ne va pas mourir parce qu’on ne peut pas aller au théâtre pendant un an ». Le spectateur sans doute pas effectivement, mais pour les gens qui y travaillent c’est moins sûr.

Visuel : ©Alexandre Chassignon Creative commons

Le cinéaste coréen Kim Ki-Duk est mort
Marina Rebeka: ‘Isn’t art one the most essential of all activities and isn’t art what makes us humans?’
quentin didier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture