Politique culturelle
Il y a Free et les autres

Il y a Free et les autres

10 janvier 2012 | PAR LLT

Le patron de Free Xavier Niel (et d’ILIAD) a lancé ce matin l’offre Free mobile. Et il créé une révolution avec un forfait à moins de 20 euros par mois avec appel, sms et internet illimité.

Après l’offre internet à 30 euros par mois, l’inventeur du Minitel rose s’attaque à la téléphonie mobile. Il se définit lui-même comme un casseur de monopoles. Et c’est exactement ce qu’il est en train de faire. Comme à son habitude, il propose une offre unique, à 19,99 euros par mois tout compris. Les abonnés Free, eux n’auront qu’à débourser 15,99 euros. C’est l’avantage réservé aux fidèles. Mais cette réduction n’est valable que sur une seule ligne. Alors, si vous voulez faire profiter toute votre famille de l’offre Free mobile, vous ne paierez qu’une seule facture à 15.99 et toutes les autres à 19.99 euros.

Les pro blackberry, eux devront débourser un euro supplémentaire pour bénéficier de l’option dite « blackberry ». Et s’ils veulent changer d’horizon et adopter « l’apple touch », un iphone 4s (16 go) leur coûtera seulement 29.99 euros par mois pendant 24 mois. Soit le prix de l’abonnement plus dix euros chaque mois. En revanche, l’offre illimitée n’est pas valable sur les mobiles du monde entier: Pour appeler en Afrique du Nord, par exemple, vous serez taxé, comme d’habitude.

Cette offre fait office d’une bombe chez les trois concurrents. Les prix de Free sont 2 à 4  fois moins cher et proposent beaucoup plus de possibilités. En guise d’exemple, le forfait tout illimité de la marque de couleur orange ( qui correspond au forfait free mobile) est à 150 euros. Le calcul est vite fait: 130,1 euros d’économie. C’est votre banquier qui devrait être content.

Depuis ce matin, la home du site free mobile est surchargée, les demandes de résiliations affluent chez les trois opérateurs concurrents. Bref, Xavier Niel a réussi encore une fois son pari.

Pour les bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active), l’État, en accord avec les trois opérateurs proposent un forfait à dix euros. L’offre comprend 40 minutes de communication et 40 textos. Free Mobile martèle une offre cinq fois moins chère et bien plus avantageuse : Deux euros pour 60 minutes d’appels et 60 sms. Et encore une fois les fidèles abonnés sont récompensés puisqu’ils payent tout simplement rien, nada. Et cette offre n’est pas réservé à ceux qui perçoivent le RSA.

Il est important de préciser que tous les forfaits de la gamme Free mobile sont sans engagement. Donc si vous ne vous plaisez pas chez cet opérateur ( ce qui est peu probable), vous ne paierez pas des sommes astronomiques pour résilier votre abonnement.

Ce matin, lors de la présentation de Free mobile, le PDG d’ILIAD a décrété que ce mardi 10 janvier est un jour de libération. Et il n’a pas tout à fait tort. Nous ne sommes plus à la merci des multinationales, il n’y aura de marges pharaoniques sur le dos des consommateurs, enfin en ce qui concerne les forfaits de mobiles.

 

La France va avoir son centre national du design
Les grandes expositions de la rentrée
LLT

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture