Politique culturelle
« Identités » : Un automne Marocain ouvre sous le soleil de la photographie et de l’art contemporain à l’Institut des Cultures d’Islam

« Identités » : Un automne Marocain ouvre sous le soleil de la photographie et de l’art contemporain à l’Institut des Cultures d’Islam

19 septembre 2014 | PAR Yaël Hirsch

Ce jeudi 18 septembre, le 9ème festival des Cultures d’Islam, s’est ouvert sur l’exposition Identités qui rassemble les œuvres de 6 artistes : Jamila Lamrani, Hicham Benohoud, Simohammed Fettaka, Younès Rahmoun, Badr El Hammami et Khalil Nemmaoui. Alors que l’expo est à voir et que le Maroc est à l’honneur sur les deux sites de l’Institut des Cultures d’Islam jusqu’au 21 décembre, les dix premiers jours du festival offrent une abondance d’événements aussi divers que riches.


Du côté de l’ICI goutte d’or, rue Stephenson, c’est un hall magnifique paré d’un buffet de mille et une nuits qui accueille le petit groupe visitant en avant-première l’exposition « Indentités » en présence des artistes, du Président Jamel Oubechou et du maire du 18ème arrondissement. Sillonnant les longs couloirs blancs, on a la chance d’avoir des explications directes du photographe Hicham benouhoud sur deux séries de photos aussi différentes que saisissantes. En couleur et drolatiques, ses « Anes situs » mettent en scène l’animal têtu dans le cadre raffiné d’intérieurs particuliers de Casablanca. En noir et blanc, argentiques, poétiques et engagés ses clichés de la série « Azemmour » où enfants, corps ligotés et objets trouvés forment une symphonie d’étrangeté qui interpelle et séduit. Au cœur de la salle où l’on peut voir ces photos, une sculpture « sans titre », alias le piège à souris géant de Badr El Hammami renforce l’impression d’absurde. Dans la salle suivante, Younes Rahmoun présente « 77 », une installation de lumières diverses à la fois très matérielle et interrogeant le spirituel.
Le groupe traverse la rue de Lagouat pour nous rendre sur le site Léon de l’ICI où le Zobra, armure chevaleresque baladée à Casablanca et à Paris par Somhammed Fettaka. Alors que le café respire l’été, dans la cour, une scène est dressée où auront lieu plusieurs des spectacles de des 10 jours d’inauguration et d’ores et déjà ce jeudi soir même à 20h avec « le mood du Mahmoud ». Dans une salle attenante on trouve un travail à la fois géographique et textile de Jamila Lamrani et Badr El Hammami. A l’étage, on finit sur des photos qui traquent le silence de Khalil Nemmaoui. Fans de photos et passionnés du Maroc se précipiteront pour découvrir les artistes contemporains exposés par l’Ici jusqu’au 21 décembre. Les artistes vous recevrons samedi 20 à 11 h pour expliquer leurs oeuvres. Et dans les cadre des dix jours d’inauguration du festival des cultures d’Islam, ne manquez pas ce week-end les contes de Hamed Bouzzine et Layla Darwiche, la diffusion du docu-fiction de Hicham Lasri, C’est eux les chiens, une autre et Oum en concert, samedi soir.

Visuels : Yaël Hirsch

Infos pratiques

L’ICI Léon
Théâtre Sébastopol
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture